Suivez-nous
Seedsman

Etude : l’impact de la légalisation du cannabis sur la réduction de la criminalité est sous-estimé

Publié

le

Légalisation du cannabis et crimes

A plusieurs reprises, des études ont établi un lien entre la légalisation du cannabis et la réduction de la criminalité, mais l’impact de ce changement de politique est considérablement sous-estimé en raison des limites de la méthodologie de recherche, affirme un nouveau document coécrit par un fonctionnaire fédéral américain.

PUBLICITE

Des chercheurs du service de recherche économique du ministère américain de l’agriculture (USDA) et de l’université d’État des Appalaches ont publié ce mois-ci un document de travail présentant leurs conclusions.

Ils affirment que la plupart des études qui portent sur la criminalité et le cannabis aux Etats-Unis s’appuient sur les données du FBI provenant des services de police locaux du pays. Mais la communication de ces données à l’agence fédérale est entièrement volontaire, ce qui laisse des lacunes dans les connaissances qui ont minimisé la mesure dans laquelle la légalisation du cannabis médical réduit les crimes violents et les infractions contre les biens.

« La politique américaine en matière de drogues présume que la prohibition réduit la criminalité. Certains États ont récemment adopté des lois sur le cannabis médical, créant ainsi une expérience naturelle pour tester cette hypothèse, mais elle est entravée par de graves erreurs de mesure dans les données disponibles », indique le résumé.

Pour tenir compte de ces lacunes, les chercheurs ont mis au point « une nouvelle procédure d’imputation permettant de réduire le biais d’erreur de mesure et d’estimer des réductions significatives des taux de crimes violents et de crimes contre les biens, avec des effets hétérogènes entre et dans les États et les types de crimes, ce qui contredit la politique de prohibition des drogues ».

PUBLICITE

« Nous démontrons que l’erreur de mesure non corrigée ou l’hypothèse d’effets politiques homogènes conduit à une sous-estimation de la réduction de la criminalité résultant de la fin de la prohibition du cannabis », ont déclaré les auteurs dans le document, qui est intitulé « Smoke and Fears : The Effects of Marijuana Prohibition on Crime » (Fumée et peurs : les effets de la prohibition de la marijuana sur la criminalité).

Afin d’améliorer les recherches existantes, les auteurs de l’étude ont déclaré avoir utilisé une « procédure d’imputation multiple pour les données sur la criminalité au niveau de l’agence afin de combler les lacunes des données [Uniform Crime Reporting] qui tient compte de l’incertitude inhérente à ces valeurs imputées dans l’analyse statistique ultérieure ».

« Nos résultats indiquent que les [lois sur le cannabis médical] entraînent des réductions significatives des taux de crimes violents et de crimes contre la propriété, avec des effets plus importants dans les États frontaliers mexicains« , ont-ils écrit. « Alors que ces résultats pour les taux de crimes violents sont cohérents avec les preuves précédemment rapportées, nous sommes le premier article à rapporter un tel effet sur les crimes contre la propriété également. En outre, les effets estimés des lois sur le cannabis médicale sur les taux de crimes contre les biens sont sensiblement plus importants, ce qui n’est pas surprenant étant donné que les crimes contre les biens sont plus répandus. »

D’autres données ont également remis en question l’idée que la prohibition des drogues réduisait la criminalité.

PUBLICITE

En 2020, des chercheurs ont examiné l’impact de la légalisation duc annabis à usage adulte dans les États de Washington et du Colorado sur les taux de criminalité des États voisins, et l’étude qui en a résulté a déterminé que l’adoption de lois sur le cannabis à usage récréatif pouvait en fait avoir réduit certains crimes majeurs dans les juridictions voisines.

En 2018, des chercheurs de l’université Victoria de Wellington et de l’université de Harvard ont constaté que les lois sur le cannabis thérapeutique ont essentiellement un effet nul sur les taux de criminalité, à une exception près : une réduction de près de 20 % des crimes violents et des crimes contre la propriété en Californie après la légalisation du cannabis médical dans ce pays.

Une étude publiée par le Cato Institute en 2018 révélait aussi que « la légalisation du cannabis au niveau des États a considérablement réduit la contrebande de marijuana. »

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !