Suivez-nous
Seedsman

JP Morgan Chase ne laissera plus ses clients acheter certains titres liés au cannabis

Publié

le

Bourse du cannabis aux Etats-Unis

À compter d’aujourd’hui 8 novembre, JP Morgan Chase & Co ne permettra plus à ses clients d’acheter certains titres américains liés au cannabis, selon une lettre dont Reuters a pris connaissance. Cette décision fait suite à des mesures similaires prises par le Crédit Suisse en mai dernier.

PUBLICITE

« J.P. Morgan (JPMS) a introduit un cadre qui vise à se conformer aux lois et règlements américains sur le blanchiment d’argent en restreignant certaines activités sur les titres des entreprises américaines liées à la marijuana » a pu lire Reuters dans la lettre émise par JP Morgan Chase & Co.

À partir d’aujourd’hui, la banque n’autorisera pas les nouveaux achats ou les positions à découvert dans les entreprises du secteur cannabique, mais les clients ayant des positions existantes seront autorisés à les liquider. Les nouvelles règles s’appliquent aux sociétés ayant des activités aux États-Unis qui ne sont pas cotées au Nasdaq, à la Bourse de New York ou à la Bourse de Toronto et qui ont un « lien direct avec les activités liées à la marijuana », indique la lettre.

Le NYSE et le Nasdaq autorisent la cotation de certaines sociétés du cannabis – y compris des sociétés canadiennes qui ne vendent pas de cannabis aux États-Unis – mais les deux bourses interdisent la cotation de sociétés qui cultivent ou vendent directement du cannabis, activités qui restent illégales en vertu de la loi fédérale américaine.

Abner Kurtin, PDG de l’entreprise de cannabis Ascend Wellness Holdings Inc., a déclaré que lorsque le Crédit Suisse a retiré ses services de garde sur les actions de cannabis, « un certain nombre de grands investisseurs dans l’espace ont perdu leur capacité à garder les actions », ce qui « a conduit à un effondrement significatif ».

PUBLICITE

Alors qu’un projet de loi est en cours aux Etats-Unis pour autoriser les entreprises du cannabis à avoir une activité bancaire, en septembre, Cowen and Co, une autre banque américaine active dans le domaine du commerce du cannabis, a augmenté ses exigences de marge en espèces pour toutes les transactions liées au cannabis sur sa plateforme, selon une lettre envoyée aux clients et décrite par Reuters.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !