Suivez-nous

CBD

Le CBD synthétique : Qu’est ce que c’est ?

Article sponsorisé
cbd synthetique

Les cannabinoïdes se divisent en trois groupes : les cannabinoïdes naturels trouvés dans la plante de Cannabis, les cannabinoïdes endogènes qui sont ceux produits par le corps humain et les cannabinoïdes de synthèse. Parmi ces derniers, certains sont des analogues de molécules naturelles. Beaucoup de confusion entoure l’appréhension de ces molécules, d’où ce point nécessaire sur le CBD synthétique.

PUBLICITE

CBD synthétique contre CBD naturel

Il existe une multitude de molécules qui peuvent être qualifiées de CBD synthétique : certaines sont simplement des copies de la molécule naturelle créées en laboratoire, d’autres s’en éloignent un peu, et d’autres beaucoup. En revanche, leurs structures moléculaires sont similaires et agissent sur les récepteurs endocannabinoïdes avec des différences d’intensité.

Les analogues du CBD existent aussi à l’état naturel dans la plante de Cannabis : CBDA (le précurseur du CBD), CBDV, CBDVA… Les analogues synthétiques de ces analogues naturels peuvent également être qualifiés de CBD synthétique.

La principale différence entre le CBD synthétique et le CBD naturel est que le premier est créé en laboratoire, sans plante de Cannabis (par exemple avec des levures génétiquement modifiées pour produire du CBD à la place de l’alcool) alors que le second est extrait de la plante.

Il existe par ailleurs une confusion dans le cadre des isolats de CBD qui sont parfois appelés « CBD synthétique » indépendamment du fait qu’ils soient obtenus par extraction de la plante ou par synthèse. Cette dénomination ne devrait pas s’appliquer pour les isolats de CBD obtenus par extraction. Les isolats sont très souvent utilisés dans les produits génériques au CBD, et dans la recherche car ils permettent de cibler l’effet du CBD autrement dilué dans ce que l’on appelle l’effet d’entourage.

PUBLICITE

Les molécules de synthèse et l’industrie pharmaceutique

Comme nous le confiait le Pr Blin qui supervisera l’essai clinique sur Parkinson, avec des cannabinoïdes synthétiques, les molécules de synthèse sont les mêmes que les molécules « naturelles ». Elles sont utilisées pour la recherche en vertu d’un approvisionnement facilité par rapport à du CBD naturel. Certaines études avec du cannabidiol synthétique ont prouvé une efficacité de ces molécules dont une où du CBD synthétique s’est montré efficace sur des patientes atteintes de cancer du sein et des patients atteints de gliome.

Dans une revue des analogues synthétiques du CBD, des chercheurs ont trouvé que les molécules synthétiques testées étaient efficaces contre l’inflammation et avaient des propriétés anti-épileptiques, comme le CBD naturel. En revanche, il s’est avéré que certaines molécules de CBD synthétiques montraient une meilleure dynamique pharmacologique : le CBD naturel n’affecte qu’indirectement les récepteurs CB1 alors que certains analogues synthétiques (dont Abn-CBD, O-1602) se lient directement aux récepteurs pour un effet accru. Il semblerait qu’ils stimulent également d’autres récepteurs que le CBD naturel n’active pas.

Concernant les isolats, ils permettent de mieux saisir l’action spécifique du CBD sans l’interaction d’autres cannabinoïdes. Toutefois, ils ont un désavantage, qu’ils soient naturels ou de synthèse : ils ont en commun d’être soumis à la bell curve, un phénomène que décrit le scientifique Lumir Hanus dans la revue Pharmacology & Pharmacy : le potentiel thérapeutique de la molécule n’est ainsi observé qu’avec un dosage spécifique qu’il peut être compliqué de déterminer. Ce phénomène n’intervient pas avec les extraits entiers de plante : preuve de l’effet d’entourage ?

Les molécules de synthèse et grande conso’

Les molécules synthétiques utilisées par l’industrie pharmaceutique dans la recherche et la confection de médicaments sont toujours pour la plupart en phase d’essai, même si certains médicaments contenant des cannabinoïdes synthétiques existent déjà. Il est important de ne pas les confondre avec les cannabinoïdes synthétiques qualifiés de « designer drugs » qui ne sont pas créés par des laboratoires certifiés et sont destinés au marché récréatif. Ce genre de molécules peut s’avérer extrêmement dangereux et provoquer des troubles psychotiques et cardiaques nécessitant une hospitalisation. Des décès ont également été recensés.

PUBLICITE

Malheureusement, il arrive de plus en plus fréquemment que ces molécules dangereuses se retrouvent dans des préparations à base de CBD. Cela a été le cas par exemple en Caroline du Nord où un lycéen a fait une overdose après avoir acheté une cartouche de CBD pour vaporisateur. Le Centre pour le Contrôle des Maladies et la Prévention de l’Utah a également rapporté que 52 personnes ont été rendues malades par du CBD synthétique entre octobre 2017 et janvier 2018. Ces cas étaient liés à un produit appelé Yolo CBD Oil qui contenait non pas du CBD naturel mais la molécule 4-CCB (4-cyano CUMYL-BUTINACA). Les services policiers ont été incapables de déterminer quelle entreprise manufacture le produit.

Ces problèmes découlent pour la plupart du fait que l’industrie du CBD n’est pas régulée. Les défauts d’étiquetage (teneur en CBD, source) sont extrêmement courants. Des chercheurs ont analysé 84 produits provenant de 31 entreprises différentes et ont trouvé que presque 70% des produits vendus ne sont pas correctement étiquetés – principalement les e-liquides. Dans un rapport, l’Observatoire Espagnol de Cannabis Médical est arrivé aux mêmes conclusions avec seulement un tiers des produits analysés correctement étiquetés. Aucune inspection de ces produits ou de leur production n’est en vigueur. Il est donc possible de tromper le consommateur en toute impunité.

Bien choisir son CBD

Les produits aujourd’hui disponibles sur le marché sont soit produits à base d’extraits naturels de chanvre ou de CBD isolé. C’est d’ailleurs à ce type de préparations à vocation alimentaire que s’appliquent les restrictions européennes en termes de novel food. Néanmoins, ces restrictions n’équivalent pas à une régulation et ne peuvent protéger les usagers qui se fournissent aisément en produits non vérifiés via Internet. Outre la différence synthétique / naturel, il faut aussi prendre en considération les éventuelles traces de pesticides, métaux lourds et autres polluants dans le choix du produit et préférer une production biologique.

Il appartient aujourd’hui au consommateur de se renseigner auprès de son distributeur sur le processus de fabrication : quelle entreprise a manufacturé le produit ? d’où vient le CBD ? dans quelles conditions le chanvre a-t-il été cultivé ? quelle méthode d’extraction a été utilisée ? En l’absence de réponse, il est plus sûr de ne pas acheter. Une entreprise qui extrait elle-même son CBD doit être en mesure de fournir au consommateur les résultats d’analyse de ses échantillons.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0