Le marché du CBD contaminé par les cannabinoïdes synthétiques

CBD

Le marché des produits cannabiques présente des failles importantes : c’est un marché émergent peu réglementé et traditionnellement lié au marché noir dans lequel l’opacité de la composition et de la provenance des produits est courante. Pour ces deux raisons, il est dangereux pour les consommateurs. Un lycéen américain en a fait les frais.

Un fait divers inquiétant

Alors qu’il est techniquement impossible de faire une overdose de cannabidiol (CBD), un lycéen américain a fait une overdose après avoir acheté une cartouche de CBD pour vaporisateur dans une boutique de Mooresville en Caroline du Nord. L’overdose ne vient cependant pas de la molécule de CBD mais bien des produits chimiques ajoutés au produit non testé et non correctement étiqueté.

Le vendeur du magasin a été arrêté et est poursuivi pour vente de substances illicites. Il se peut qu’il ne soit pas en cause de l’addition de composants chimiques illégaux, qui a très bien pu se produire au stade de la production, mais était responsable pour tester le produit et connaitre avec précision la marchandise qu’il commercialise.

Une tendance en hausse

Malheureusement, ce cas n’est pas isolé et on observe l’apparition croissante de molécule de cannabinoïdes synthétiques dans les produits CBD notamment au Texas et en Caroline du Nord. Les produits les plus exposés sont les cartouches de vaporisateur.

En réaction, au Texas à Houston, un projet collaboratif appelé Operation Three of a Kind a recherché la présence de produits illégaux dans les produits vendus dans les échoppes CBD. Ce projet est à l’initiative de la police locale qui envoie des agents sous couverture acheter des produits considérés comme suspects dans les shops. Au total, environ 59 kilos de marchandises ont été confisquées après analyses et ce dans trois localisations différentes. Les molécules toxiques FUB-AMB et 5-Fluoro ADB ont été trouvées dans les produits confisqués.

Déjà en 2016, la ville de Houston avait fait face à un problème similaire : 16 personnes avait fait une overdose, le même jour, au Park Hermann après avoir consommé des cannabinoïdes synthétiques contenus dans un produit appelé « Kush » en référence à la variété indienne de cannabis. Ces produits chimiques n’ont rien à voir avec les cannabinoïdes naturelles sinon qu’ils en empruntent le nom pour des raisons marketing évidentes.

Ce sont des substances très dangereuses et les cas d’overdoses liées à leur ingestion sont de plus en plus nombreux. A Washington DC, 260 overdoses aux cannabinoïdes synthétiques ont été rapportées depuis le 20 juillet. Le fait que ces produits fassent leur apparition dans les produits CBD réputés sûrs est inquiétant et en dit long sur la nécessité de réguler ce marché en plein boom.

Une régulation nécessaire ?

Comme dans tout marché, l’honnêteté à un coût et certains sont prêts à prendre des risques inconsidérés et à mettre des vies en danger pour un peu plus de profit. Idéalement, les consommateurs de CBD devraient pouvoir se fournir auprès de sources sûres qui proposent un produit tracé, vérifié et correctement étiqueté.

A l’heure qu’il est, l’étiquetage est entièrement laissé à la discrétion du vendeur qui peut facilement abuser de la confiance et de l’ignorance des consommateurs.

Catégories liées : CBD

Articles liés

Derniers articles

mitch connell
Les États-Unis sur le point de légaliser le chanvre à l’échelle fédérale
miley cyrus et sa mère
Miley Cyrus s’est remise à fumer de la weed, mais seulement « de temps en temps »
nouvelle zélande
Nouvelle-Zélande : le cannabis médical fonctionnel d’ici un an
marc emery
Lassé de se faire blacklister son compte Facebook, Marc Emery lance son site Internet
chanvre
Les LPs canadiens rachètent des entreprises du chanvre européen
ezhel
Turquie : le rappeur Ezhel arrêté pour avoir défié la censure autour du cannabis
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire