Du cannabis en conserve

Cannabis en conserve

Une des dernières tendances aux Etats-Unis est la vente de cannabis en conserve, souvent avec des variétés haut-de-gamme, dans un packaging qui rappelle davantage le thon en miettes que l’herbe séchée. Hype ou utile ?

PUBLICITE

L’intérêt de ces canettes réside en fait dans la conservation de ces précieuses fleurs. Alors que les box en plastique restent peu chères et que les jarres en verre apportent un côté premium, l’exposition de la weed à l’oxygène et à la lumière dégrade immédiatement l’éclat du produit.

Ce processus d’oxydation fonctionne également comme un accélérateur pour les moisissures et autres bactéries, qui peuvent causer quelques soucis lorsque le cannabis est consommé.

La seule manière de s’assurer que le cannabis soit conservé sans oxygène est de sceller hermétiquement son contenant. La conservation des aliments à l’azote est utilisée depuis de nombreuses années dans l’industrie agro-alimentaire, afin de préserver la fraîcheur des produits et permettre des temps de transport plus long ou étendre la durée du vie d’un produit.

C’est donc pour cela qu’on voit de plus en plus de weed en conserve. On a pu croiser les marques Henry’s Original, Willie’s Reserve ou Lemon Tree se mettre au canned flowers (les « fleurs en boîte »).

Conserve de Lemon Tree
Conserve de Lemon Tree

Le pschhiiiit caractéristique à l’ouverture dévoile alors des fleurs aussi fraîches que si elles venaient d’être manucurées. Et c’est le principal intérêt que recherchent ces marques : garantir la préservation de leurs produits d’exception, tout en étant sûr que le consommateur final ait toujours la même qualité, quelles que soient les conditions de transport ou de stockage de la weed.

On notera également deux autres avantages : les boîtes sont 100% recyclables, et sont child-proof (difficiles à ouvrir pour les enfants).

Pour l’instant, ces conserves ne contiennent que des fleurs séchées, mais devraient rapidement s’adapter à la préservation des concentrés ou des joints pré-roulés.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?
danemark cannabis médical
Danemark : le projet pilote de cannabis médical compte déjà plus de 2000 patients
crampes menstruelles cannabis
Des Etats américains envisagent d’élargir l’accès au cannabis médical aux femmes souffrant de crampes menstruelles sévères
jean costentin
Les petits arrangements avec la vérité de Jean Costentin
dabbing granny
Dabbing granny : une grand mère qui tient mieux la weed que toi

Laisser un commentaire