Etats-Unis : certains chiens policiers seront entraînés à ne plus détecter la weed

Chien détecteur de cannabis

La légalisation du cannabis aux Etats-Unis a parfois des conséquences inattendues. Alors que la majorité des Etats américains a légalisé l’usage médical du cannabis, l’utilisation des K9 units, les unités cynophiles, pour détecter les drogues devient plus compliquée.

La plupart des chiens sont la plupart entraînés à reconnaître 4 odeurs : cocaïne, héroïne, méthamphétamine et cannabis, mais ne font pas la différence entre chaque. Et ne sont pas capables de distinguer une quantité légale de cannabis d’une quantité illégale.

Et même si des faits passibles d’une poursuite judiciaire sont découverts grâce aux chiens, ils seront facilement contestables devant la Justice. La Proposition 64, qui régulera le cannabis dès janvier 2018, stipule par exemple que la possession d’une quantité légale de cannabis n’est pas valable pour une fouille plus approfondie ou une arrestation. Ce qu’un chien ne sait pas distinguer.

La Cour du Colorado en est venue à la même conclusion. En juillet dernier, un panel de 3 juges a décidé qu’un chien qui détectait du cannabis n’était plus suffisant pour une fouille. La décision a été prise après qu’un résident du comté de Moffat se soit fait fouiller son camion, suite au signalement d’un K9. La police y avait trouvé une pipe à crack, mais l’affaire avait été annulée. La Cour a décidé que la police manquait de preuves pour perquisitionner le camion en premier lieu, ne pouvant déterminer avant la fouille si le chien avait senti du cannabis (légal) ou une drogue illégale. Si la police avait fouillé le camion et uniquement trouvé une quantité légale de cannabis, elle aurait violé le droit à la vie privée du citoyen.

Des décisions similaires ont été prises à Seattle (Etat de Washington) ou dans l’Oregon, où l’usage adulte du cannabis est légal.

Les nouveaux chiens seront donc entraînés à détecter uniquement les drogues illégales, cannabis exclus dans les Etats l’ayant légalisé. Et il restera de toute manière plein de « bonnes raisons » pour interpeller des « personnes à l’attitude bizarre ».

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire