Suivez-nous
Seedsman

Allemagne : la future coalition « feu tricolore » s’accorde sur la légalisation du cannabis

Publié

le

Légalisation du cannabis en Allemagne

Selon le journal allemand Westdeutsche Allgemeine Zeitung (WAZ), la potentielle future coalition « feu tricolore » se serait entendue sur la légalisation du cannabis et voudrait réguler sa vente à des fins récréatives.

PUBLICITE

C’est ce qui ressort du document de résultats du groupe de travail « Santé et soins », dont le WAZ a obtenu une copie. « Nous introduisons la distribution contrôlée de cannabis aux adultes à des fins récréatives dans des magasins agréés », écrivent les parlementaires du SPD, des Verts et du FDP dans ce document.

« Cela permettrait de contrôler la qualité, d’empêcher la transmission de substances contaminées et de garantir la protection de la jeunesse. »

Selon le rapport, la nouvelle loi nécessiterait une évaluation majeure quatre ans plus tard afin d’évaluer sa mise en œuvre et ses effets. Jusqu’à présent, la vente de cannabis à des fins récréatives est interdite en Allemagne, mais sa consommation largement dépénalisée.

Les trois partis veulent en outre développer des modèles de « drugchecking » et des mesures de réduction des risques. Le drugchecking permet aux consommateurs de faire contrôler la composition chimique des drogues achetées illégalement et d’être ainsi avertis de la présence de composants particulièrement dangereux.

PUBLICITE

Parallèlement, les partis veulent renforcer les réglementations en matière de marketing et de sponsoring pour l’alcool, la nicotine et le cannabis. « Nous mesurons toujours les réglementations à l’aune des nouvelles connaissances scientifiques et nous y adaptons les mesures de protection de la santé », peut-on lire dans le document du groupe de travail.

Dans leurs programmes électoraux, les trois partenaires potentiels d’une coalition « feu tricolore » s’étaient tous prononcés, d’une manière ou d’une autre, en faveur d’une vente légale réglementée de cannabis pour les adultes. Jusqu’à présent, le cannabis ne peut être commercialisé et vendu en Allemagne qu’à des fins médicales.

Les arguments en faveur d’une légalisation sont en grande partie les mêmes chez le SPD, les Verts et le FDP – et n’ont rien à voir avec l’effet financier pour le trésor public : Une vente contrôlée assècherait le marché noir illégal, ce qui permettrait également une meilleure protection de la jeunesse et une prévention plus efficace des dépendances sans criminaliser des millions de consommateurs de cannabis.

Comme le précise Alfredo Pascual, anciennement journaliste chez MJBizDaily Allemagne, les prochaines étapes risquent néanmoins de prendre du temps. Le nouveau gouvernement doit tout d’abord être confirmé, ce qui devrait arriver avant la fin de l’année. Le projet de loi devra ensuite être mis sur papier puis voté par le Parlement allemand, puis possiblement par le Conseil Fédéral qui est davantage conservateur.

PUBLICITE

D’autres freins pourraient également apparaître. Contrairement au Canada, qui disposait déjà d’une solide industrie du cannabis médical avant la légalisation pour adultes, l’Allemagne n’est pas en capacité aujourd’hui de produire du cannabis pour le marché récréatif. Le cannabis récréatif ne peut faire l’objet d’un commerce international ou entre Etats européens. Le pays devra donc anticiper très largement ce point, tout comme celui des futurs points de vente, s’il veut réellement être en mesure d’attaquer le marché noir.

L’Allemagne pourrait également se confronter aux pressions des pays alentours, comme cela a été le cas pour le Luxembourg, qui après avoir annoncé une légalisation complète s’est limité à la légalisation de l’autoproduction.

Néanmoins, avec Malte qui avance sur sa légalisation, les Pays-Bas qui mettent en place une production contrôlée de cannabis, la Suisse qui a lancé ses essais-pilotes de distribution de cannabis et deux Commissions qui ont donné leur feu vert à une légalisation, l’Italie où la dépénalisation est portée par un référendum citoyen ou encore la Lituanie qui a voté pour dépénaliser toutes les drogues, le sujet de la régulation des drogues est largement porté par les Etats européens.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

3 Commentaires

3 Comments

  1. highlife

    21 novembre 2021 à 6 h 42 min

    Bonjour,
    Je m interrogé tout de même sur la manière dont le cannabis était consommé (fumée, vapo ou édibles ?).. Pour mon expérience personnelle, j ai 2 enfants. Le premier est à écu dans le ventre de sa mère sans cannabis. Il est stressé, anxieux et à des difficultés à écouter et est très têtu. Ma fille a bénéficié de cannabis en vapo car ma femme vomissait 15 fois par jour et aucun des nombreux médicaments n avaient réussi à stopper les crises(la solution s averait l hospitalisation) . Avec la vapo et l og kush 18, elle ne vomissait plus que 2-3 fois par jour et elle mangeait plus. Aujourd’hui ma fille a 7 ans. Elle est calme, posée et d une grande gentillesse et on me propose qu elle saute une classe car elle est au dessus de la haute moyenne. De plus, son frère était souvent malade petit, pas elle. Elle dispose une grande immunité et est rarement malade. Donc….. De par ma propre expérience et avec ce mode de consommation (vapo),je ne pourrai jamais dire que ça a fait un quelque tort à ma fille, je dirai même que c est l inverse…
    Voila un retour d expérience.

  2. highlife

    21 novembre 2021 à 6 h 43 min

    Bonjour,
    Je m interrogé tout de même sur la manière dont le cannabis était consommé (fumée, vapo ou édibles ?).. Pour mon expérience personnelle, j ai 2 enfants. Le premier est à écu dans le ventre de sa mère sans cannabis. Il est stressé, anxieux et à des difficultés à écouter et est très têtu. Ma fille a bénéficié de cannabis en vapo car ma femme vomissait 15 fois par jour et aucun des nombreux médicaments n avaient réussi à stopper les crises(la solution s averait l hospitalisation) . Avec la vapo et l og kush 18, elle ne vomissait plus que 2-3 fois par jour et elle mangeait plus. Aujourd’hui ma fille a 7 ans. Elle est calme, posée et d une grande gentillesse et on me propose qu elle saute une classe car elle est au dessus de la haute moyenne. De plus, son frère était souvent malade petit, pas elle. Elle dispose une grande immunité et est rarement malade. Donc….. De par ma propre expérience et avec ce mode de consommation (vapo),je ne pourrai jamais dire que ça a fait un quelque tort à ma fille, je dirai même que c est l inverse…
    Voila un retour d expérience.
    A bientôt et vive l Allemagne

  3. highlife

    21 novembre 2021 à 15 h 40 min

    Doublon et erreur de section… Désolé, c était mon premier post sur le site. Si on peut les effacer, je repose dans le bon article. Merci

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !