Thaïlande : le cannabis médical pour avril 2019

Thaïlande

En mai dernier, le gouvernement militaire de Thaïlande a donné son feu vert à l’amendement des lois antidrogues pour permettre la recherche autour des effets thérapeutiques du cannabis sur les humains. La nouvelle loi est actuellement débattue à l’Assemblée législative nationale et les nouvelles régulations devraient être approuvées courant avril 2019. A cette date, la Thaïlande sera le premier pays d’Asie à légaliser partiellement le cannabis.

PUBLICITE

Une ouverture demandée

Telles quelles, les lois antidrogues thaïlandaises prévoient des peines de prison allant jusqu’à 15 ans pour toute possession de cannabis. Le cannabis étant classé narcotique de catégorie 5, il ne bénéficie d’aucune tolérance pas même dans sa version médicale.

L’Organisation pharmaceutique du gouvernement, subordonnée au ministère de la Santé Publique, avait fait pression pour permettre le développement de la recherche autour du cannabis médical et, à terme, pour commercialiser la plante.

Le Bangkok Dusit Medical Services Pcl, le plus large réseau thaïlandais de cliniques privées, ainsi que certaines organisations gouvernementales et des compagnies médicales, pourraient donc obtenir des licences auprès du ministère de la Santé Publique pour conduire des études une fois la loi effective en avril 2019.

Le secrétaire général du Bureau des Narcotiques, Wichai Chaimongkhon, décrit l’amendement comme une tentative de rendre le pays plus « international », c’est à dire de s’inscrire dans la tendance mondiale de la recherche autour des vertus thérapeutiques du cannabis. Il ajoute : « s’il est prouvé que le cannabis peut soigner des maladies telles que Parkinson, le cancer et la dépression alors je pense que c’est un bénéfice et qu’il pourrait créer des revenus si nous l’exportons à d’autres pays ».

Le Conseil national des agriculteurs est actuellement en négociation avec le Bureau de Contrôle des Narcotiques pour assigner des terres à la culture du cannabis. Selon le Bangkok Post, les deux parties avaient considéré quelques 800 hectares de terres situées dans la zone militaire de la province de Sakon Nakhon qui bénéficie d’un climat optimal pour la culture du cannabis.

La pression du marché

La culture de cannabis s’impose aujourd’hui comme une possibilité de conquête d’un marché mondial en plein essor qui pourrait atteindre 57 milliards de dollars d’ici 10 ans.

De ce point de vue, la Thaïlande possède des attributs naturels qui pourrait bien en faire une des capitales de la production de cannabis : les coûts de production sont relativement bas, le climat tropical est propice à la culture, ce qui permet de réduire les coûts associés à la lumière artificielle et au contrôle des températures.

Qui plus est, la Thaïlande jouit d’une certaine réputation dans le domaine. Dans les années 80, le pays était un des leaders mondiaux de l’exportation de cannabis avec des variétés traditionnelles réputées les meilleures du monde selon Dr. Nopporn Cheanklin, directeur général de l’Organisation Pharmaceutique du gouvernement.

Les avantages concernent également les circuits de distribution puisque, selon Jim Plamondon, vice-président de la première entreprise de cannabis légal du pays, Thaï Cannabis Corp : « aucun autre pays n’offre la combinaison d’avantages qu’offre la Thaïlande au sein d’une même juridiction (…) La Thaïlande n’a pas seulement une importante industrie de tourisme médical, elle a aussi un système régulé et standardisé de médecine traditionnelle encore inégalé ».

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

cannabis médical
Les modalités de l’expérimentation du cannabis médical en France
Nouvel Observateur et légalisation du cannabis
70 personnalités lancent un appel à la légalisation du cannabis en France
production cannabis médical
Le Royaume-Uni sur la voie de la production domestique de cannabis médical
distributeurs automatiques de cannabis
Le premier distributeur automatique de produits CBD en France !
chine commission narcotique cannabis
La Chine tient la légalisation du cannabis nord-américaine pour responsable de l’augmentation du trafic de cannabis sur son territoire
william dib anvisa bresil cannabis
Brésil : les autorités sanitaires veulent réguler la production de cannabis médical

Laisser un commentaire