Justin Bieber fume un joint sur scène… et la toile s’enflamme.

Justin Bieber et Rae Sremmurd

On a retenu deux choses de la performance de Justin Bieber avec Rae Sremmurd en Nouvelle Zélande la semaine dernière : le public a kiffé, et Bieber a bu du Hennessy et aurait fumé un joint sur scène.

Le bloggeur Perez Hilton, sans doute en manque de pages vues, a attisé les flammes de ce non-événement avec ce titre : « Est-ce que Justin Bieber replonge dans ses mauvaises habitudes en fumant et buvant sur scène ?! ». On est plus habitué à voir ces inepties dans les brochures des associations anti-cannabis.

TMZ, le plus gros tabloïd américain, a fait encore pire. « Justin Bieber revient dans une zone dangereuse en fumant de la weed sur scène. » Est-ce que consommer de la marijuana est vraiment « une zone dangereuse » ? TMZ suggère d’ailleurs que c’est la marijuana, et non l’alcool, qui tire Bieber vers le bas :

« L’alcool n’est pas aussi alarmant que la weed. Justin n’a jamais arrêté de boire, bien qu’il indique que ce n’est pas excessif. Mais la marijuana est une histoire complètement différente. Il a vécu dans une brume constante pendant quelques temps, en partie à cause du cannabis. Il a été arrêté à Miami pour consommation de beuh l’année dernière et a été testé positif à la marijuana. On nous dit que Justin regrette son comportement en Nouvelle-Zélande et l’a fait comme un défi, mais il y a clairement des signaux inquiétants. »

Ou quand TMZ rentre dans le jeu de la propagande anti-cannabique.

 

 

Catégories liées : Musique - People

Articles liés

Derniers articles

iles vierges
Les Iles Vierges américaines viennent de légaliser le cannabis médical
villeurbanne débat cannabis
Le débat citoyen sur les politiques du cannabis bat son plein à Villeurbanne
foire événements cannabis
Les événements cannabiques de 2019
andrew cuomo
New York : la légalisation mais sans Big Cannabis
nous paris
Charlotte’s Web se lance en France puis en Europe
festival
Les festivaliers choisissent leur drogue en fonction de la musique
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire