Cours de journalisme cannabique à l’Université de Denver

Journalisme du cannabis

Les étudiants de la prestigieuse Université de Denver peuvent déjà étudier les lois sur la marijuana. Au mois d’août, ils ont pu étudier le journalisme cannabique. Et fumer n’est pas un prérequis.

« Ils ont approuvé ce cours, ce qui m’intrigue un peu » dit Andrew Mantranga qui a enseigné le cours de « Journalisme du Cannabis : couverture et publication sur cette nouvelle norme américaine ».

Le cours intensif de 5 jours a amené les étudiants à « enquêter sur la portée du mouvement de légalisation de la marijuana et ses nombreuses subtilités politiques et pratiques » comme l’indique la fiche du cours. Ils ont aussi pu étudier des données d’origine et des éléments multimédia conçus pour pousser et promouvoir des histoires intéressantes au niveau national.

« Les étudiants ont pu visiter et interviewer des dispensaires, des professionnels de l’industrie et des citoyens pour produire un recueil de textes journalistiques selon la méthode de leur choix, et sous la direction de leur professeur. »

Le cours avait pour but de ressembler au maximum à une semaine typique d’un journaliste, même s’ils étaient journalistes de la weed pour l’occasion.

« Vous pouvez gagner 4 crédits en une semaine » leur avait dit Matranga, qui est aussi professeur conseiller pour le journal de l’Université, The Clarion. « J’ai auparavant dirigé un cours de montage vidéo, avec le Colorado Ski Hall of Fame, et les étudiants ont pu apprendre Première et Storify. C’était vraiment cool. »

Matranga espère que son cours de journalisme de la weed ouvrira les horizons de ses étudiants. « Cela pourrait forcer certains étudiants à sortir de sa zone de confort, mais c’est aussi pour ça que le journalisme est génial ». On ne lui fait pas dire !

Articles liés

Derniers articles

ladies of paradise
Ladies of Paradise : un savant mélange de mode, de féminisme et de cannabis
OECCC
Espagne : l’OECCC dénonce un processus d’attribution de licences de culture de cannabis complètement opaque
parlement européen
Le Parlement européen approuve la résolution sur l’usage médical du cannabis
Sébastien et Jagger Cotte
Sébastien Cotte se bat pour légaliser le cannabis médical pour son fils, Jagger, 8 ans
Quand le cannabis devient un produit de luxe
cannabis et musique
Le cannabis améliore-t-il l’expérience musicale ?
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire