Suivez-nous

Expérimentation du cannabis thérapeutique

6 entreprises fourniront du cannabis thérapeutique en France pour l’expérimentation

A partir du mois de mars, 3000 patients français pourront être soignés avec du cannabis, dans le cadre de l’expérimentation française du cannabis thérapeutique, destinée à valider le circuit de prescription et de distribution de ces traitements. Etape fortement attendue, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a publié hier la liste des entreprises choisies pour fournir gratuitement du cannabis ou des produits à base de cannabis pendant la durée de l’expérimentation.

PUBLICITE

L’appel d’offres concernait douze lots répartis en fonction de leur dosage en THC/CBD et de leur galénique. Finalement, 9 ont été attribués, avec pour chacun (à l’exception d’un lot) un fournisseur principal et un suppléant. Ce dernier servira de secours, en cas de défaillance du fournisseur principal. 6 entreprises ont remporté un lot principal, et 5 un lot suppléant.

Le grand gagnant est Aurora, la firme canadienne que Newsweed avait rencontré à Montréal en 2019. Une des plus grandes entreprises de cannabis au monde décroche trois lots pour lesquels elle sera le fournisseur principal : les fleurs à dominante THC, les fleurs équilibrées en THC et CBD, et les fleurs à dominante CBD. Même si elle est en grande difficulté financière, Aurora se place comme un candidat solide en cas de légalisation du cannabis thérapeutique en France.

« On est très contents !, sourit Hélène Moore, la directrice générale d’Aurora France, jointe par Newsweed. C’est vraiment un gage de confiance, qui reflète la qualité du dossier soumis à l’ANSM. On a hâte que les patients français aient accès aux produits d’Aurora. »

Pas d’entreprise française

L’autre gagnant est aussi canadien. Il s’agit de l’entreprise Tilray, basée à Toronto. Elle fournira les huiles à dominante de THC aux patients français, et les huiles équilibrées en THC et CBD. On peut aussi citer l’israélien Panaxia, ou les australiens de Little Green Pharma et d’Althea.

PUBLICITE

Comme attendu, aucun producteur français n’a pu être nommé. Et dans la liste des fournisseurs retenus, un seul est européen. Il s’agit de Emmac, une entreprise britannique, spécialisée dans la production de médicaments à base de cannabis. Elle n’a pas été retenue comme titulaire, mais suppléante. Le directeur général d’Emmac France, François-Xavier Nottin, est aussi très content. « C’est quand même une grande satisfaction de figurer sur la liste, réagit-t-il auprès de Newsweed. C’était un appel d’offres avec un cahier des charges très exigeant. On est heureux de jouer dans la cour des grands. Et même si on est suppléants, on est très content d’être sur la feuille de match. On se tient prêt à rentrer sur le terrain. »

Pour remporter ce lot, Emmac s’est allié avec Boiron. Le laboratoire spécialisé dans l’homéopathie était en difficulté depuis que le gouvernement a choisi de ne plus rembourser ses granules par la Sécurité sociale. Il menaçait même de supprimer près de 700 postes en France. Boiron se diversifie donc, en arrivant sur le marché du cannabis. « Ils ont une grande expérience dans les médicaments à base de plante, et une structure unique de distribution pour couvrir l’ensemble du territoire », apprécie son partenaire, François-Xavier Nottin.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !