Suivez-nous

Cannabis en Californie

Sean Parker remet 1 million de dollars pour la légalisation du cannabis en Californie

Sean Parker

Le cofondateur de Napster et ancien président de Facebook, Sean Parker, a donné 1 million de $ pour soutenir l’effort de légalisation du cannabis récréatif en Californie.

PUBLICITE

Parker est le plus gros donneur individuel dans le cadre du référendum populaire qui se tiendra avant les élections de novembre. Les partisans de la légalisation collectent actuellement les 365880 signatures nécessaires pour valider le vote. Ils ont reçu 1,25 million de dollars d’autres donneurs, dont Weedmaps et le comité de la Drug Policy Action. Les dons servent à rémunérer les volontaires qui récoltent les signatures et à générer un soutien public à travers de la pub.

Le vote suit une récente législation californienne qui pose les bases d’un marché légal du cannabis en Californie.

La « mesure Parker », comme l’appelle l’industrie du cannabis, est soutenue par la Drug Policy Alliance, le Marijuana Policy Project, et l’Association de l’Industrie Californienne du Cannabis, les principaux acteurs du mouvement de légalisation.

« Le cannabis est enraciné dans la culture de la Silicon Valley » dit Emily Paxhia, associée fondatrice de Poseidon Asset Management, un fond d’investissement dans le cannabis et le chanvre. Poseidon soutient également le projet de légalisation dans lequel a investi Sean Parker.

PUBLICITE

4 Etats ont déjà légalisé le cannabis à usage récréatif, mais les défenseurs de la légalisation pensent que la Californie, avec sa taille et son statut d’influenceur, pourrait être moteur pour la légalisation dans les autres Etats américains.

Les enjeux sont énormes. Les experts estiment à plusieurs milliards le marché du cannabis en Californie, pas seulement grâce aux taxes, mais à travers tout le réseau du culture sous licence, de distribution, de labos de tests, qui ont tous besoin d’employés, d’artisans et d’équipement.

Si la mesure passe, elle créerait un nouveau Bureau du Contrôle du Cannabis, qui demanderait aux cultivateurs et aux vendeurs de payer des taxes, et établirait des peines fermes pour quiconque serait pris illégalement en train de détourner de l’eau, un aspect très important du projet de loi. Il resserrerait le système relativement laxiste de l’Etat et interdirait réellement l’accès aux personnes de moins de 21 ans.

La mesure permettrait aux adultes de posséder jusqu’à 28g de cannabis et de faire pousser 6 plantes sans licence. Elle interdirait la consommation en public, nécessiterait un contrôle qualité et des tests en labo et permettrait aux business sous licence d’accéder en priorité aux producteurs reconnus de cannabis médical, ce qui leur garantira un avantage sur la compétition récréative.

PUBLICITE

Un effort similaire était tombé à l’eau en 2014 faute de soutien. En 2010, les votants avaient rejeté la proposition.

Sean Parker avait déjà donné 100 000$ pour cette mesure. Il s’engage régulièrement et à titre personnel pour des causes civiques, environnementales et sanitaires.

 

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0