Royaume-Uni : Boris Johnson engage Blair Gibbs, conseiller favorable à la légalisation du cannabis

Boris Johnson engage Blair Gibbs, un conseiller favorable à la légalisation

Au Royaume-Uni, un défenseur de longue date du cannabis vient de rejoindre l’administration de Boris Johnson. En effet, Blair Gibbs quitte le Center for Medicinal Cannabis, pour devenir le nouveau conseiller politique du Premier ministre. Gibbs faisait partie du cabinet de Johnson lorsque celui-ci était maire de Londres.

PUBLICITE

Gibbs soutient publiquement la légalisation du cannabis au Royaume-Uni depuis 2012.  Il avait déclaré lorsqu’il travaillait pour le think-tank conservateur Policy Exchange que « la prohibition ne devait plus être considérée comme une politique intelligente et responsable ». Il s’était également prononcé en faveur de la légalisation du cannabis récréatif au Canada, qu’il avait qualifiée de « politique audacieuse et signe d’un bon gouvernement »

Il concède cependant que la situation du Canada ne peut pas être répliquée. Gibbs a écrit sur Twitter : « Lorsque le Royaume-Uni décidera de réglementer le marché du cannabis récréatif, il devra s’inspirer d’autres modèles, mais aussi concevoir celui qui correspond le mieux à sa propre culture et à ses institutions ».

Ce n’est pas le premier soutien de la légalisation du gouvernement, puisque Johnson avait également engagé Danny Kruger, qui avait appelé à la levée de l’interdiction du cannabis. Ce dernier écrivait dans le magazine Spectator en 2017 : « Une démarche courageuse consisterait à commander un rapport analysant l’impact des drogues sur le bien-être des jeunes – y compris les effets de l’illégalité et le potentiel d’un marché réglementé.

Ce n’est pas pour autant que le gouvernement britannique a l’intention de faire un pas vers la légalisation. En réponse à l’embauche d’une personnalité favorable à une réforme sur le cannabis aux échelons supérieurs de l’administration, un porte-parole du gouvernement a déclaré que leurs commentaires avaient été faits avant de rejoindre l’administration « et ne reflètent pas la politique du gouvernement ».

Il ne faut donc pas s’attendre à un changement de cap, même si un nombre croissant de Britanniques pense que le Royaume Uni devrait suivre l’exemple du Canada, notamment pour endiguer la violence et pour permettre de réduire l’accès des jeunes à cette drogue. Trois députés Britanniques qui ont visité le Canada pour étudier les effets de la légalisation estiment cependant que le cannabis récréatif pourrait devenir légal d’ici 10 ans au Royaume Uni.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis pourrait freiner le MRSA
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis
Canada : une étude s'intéresse aux méthodes de consommation du cannabis
Canada : l’augmentation de la consommation de cannabis ne concerne que les 65 ans et plus
Californie l'ouverture du premier Cannabis Café est prévue pour septembre 2019
Californie : le premier Cannabis Café ouvrira en septembre 2019
Le cannabis pourrait être utilisé pour traiter les symptômes du trouble obsessionnel Compulsif (TOC)
Étude : Le cannabis pour traiter les symptômes du trouble obsessionnel compulsif (TOC)
Le programme de cannabis médical de l'Illinois devient permanent
Le programme de cannabis médical de l’Illinois devient permanent
Arizona Ice Tea se lance dans le cannabis
AriZona Ice Tea se lance dans le cannabis

Laisser un commentaire