Suivez-nous

Cannabis au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni se voit conseiller de recruter les anciens dealers en cas de légalisation du cannabis

Cannabis au Royaume-Uni

Shaleen Title, Commissaire en charge des ventes légales de cannabis au Massachusetts, a conseillé au Royaume-Uni de suivre l’exemple de son Etat et de recruter d’anciens dealers ou des personnes impliquées dans le marché illégal du cannabis en cas de légalisation.

PUBLICITE

Le Massachusetts a légalisé le cannabis en 2016 et défend actuellement un projet de réhabilitation des anciens dealers pour les accompagner à l’entrée de ce marché devenu légal. 150 personnes, à la fois d’anciens trafiquants et des habitants de certaines régions de Boston et alentours où les arrestations liées à la drogue étaient les plus fréquentes, ont jusqu’à présent été recrutées.

« Ils ont déjà des compétences acquises au fil des ans. C’est une façon de donner aux gens et aux électeurs qui ont soutenu la légalisation de notre référendum ce qu’ils voulaient. Ils ne voulaient pas confier l’industrie à quelques sociétés géantes qui vont l’exploiter. »

« Nous en sommes à notre premier projet avec 150 personnes et nous avons lancé une offre aux vendeurs qui peuvent leur apprendre à produire du cannabis réglementé. Il comprend également un programme d’accession à la propriété pour former des personnes qui étaient autrefois des entrepreneurs sur le marché clandestin. »

Title défend le projet visant à absorber les ex-revendeurs et les condamnés pour des infractions liées à la drogue, déclarant : « Le modèle général, non seulement dans le Massachusetts, mais aussi dans l’Illinois et la Californie, consiste à faire profiter d’un secteur désormais légal à ces communautés, il s’agit d’un problème fondamental d’équité et de justice. »

PUBLICITE

« Si pendant les années de prohibition des drogues, vous accordiez la priorité à la sécurité de ces communautés, après la légalisation, vous ne pouvez pas vous contenter de leur dire : tant pis, seules les grandes entreprises pourront faire votre travail, à votre place. Comment cela pourrait-il être juste ? »

L’intervention de Shaleen Title se tenait en marge de discussion avec des parlementaires à Westminster cette semaine, et était accompagnée de deux autres experts américains du cannabis médical. Ils ont notamment plaidé pour la nécessité de libéraliser les lois britanniques sur les drogues, comme le font de nombreux États américains. New York et le New Jersey devraient être les deux prochains États à légaliser la consommation de cannabis aux Etats-Unis, et le Mexique, le Luxembourg et les Pays-Bas au niveau national.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Royaume-Uni

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0global