Floride : la peur du bonbon au cannabis pour Halloween

Bonbon halloween

Les autorités de Floride s’inquiètent des potentielles distributions de bonbons infusés au cannabis pour Halloween. A deux semaines d’un vote sur la légalisation du cannabis médical dans cet Etat, l’association des shérifs énumère une liste de produits dangereux pour les enfants.

Lors d’une conférence de presse, le shérif du comté d’Orange invite les parents à vérifier et prévenir les enfants de ce potentiel danger. « En tant que shérif, je pense que cet amendement aura un impact négatif sur la santé publique de notre communauté. »

Prise de position des forces de l’ordre

Le petit conflit d’intérêt qui naît de cette conférence surgit quand on apprend qu’elle fut tenue dans le local des militants anti-légalisation. Chez « Dont let Florida go to pot » , l’organisation anti-cannabis de Floride, on ne lésine pas sur les slogans terrifiants du type : « Un dispensaire de cannabis médical est un autre mot pour dealer ». « Vos enfants auront un accès plus simple au cannabis » « Voulons-nous remplacer les pharmacies par des magasins d’herbe ». « Encore plus d’accident sous l’emprise de la drogue »

Dans le même temps, les pro-légalisation montent au créneaux et accusent les shérifs de faire monter la peur du produit.  » Ce que dit le shérif est totalement irréaliste » déclare Ben Pollara, directeur du groupe United For Care. « Dans les faits, rien de tout ceci n’a eu lieu dans les 25 autres états où le cannabis médical est légal ». Notons que le shériffn’a pas pu citer d’exemple d’incident de ce type. Au Colorado, on constate une hausse du nombre d’hospitalisations infantiles pour intoxication au THC. Selon Associated Press 45 enfants auraient été hospitalisés pour consommation de bonbons infusés au cannabis en 2014.  Cependant la période d’Halloween ne constitue pas un pic d’intoxication. Un pic qui n’aura sans doute pas lieu au Colorado, vu que les bonbons infusés au THC ont été interdits.

Pour que le cannabis médical soit légalisé le 8 novembre en Floride, les partisans du « oui » devront recueillir au moins 60 % des voix.

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !