Cannabis, fibromyalgie et maladie de Lyme

cannabis médical

Les effets du cannabis sur le système immunitaire et le système nerveux sont de plus en plus étudiés. De nombreuses maladies, bien que d’origine bactériologique ou virale, affectent les systèmes d’autodéfense du corps et entraînent des symptômes qui détériorent la qualité de vie des patients. Le cannabis est actuellement étudié pour traiter ces maladies.

PUBLICITE

La fibromyalgie

La fibromyalgie est une maladie chronique qui cause fatigue et douleurs musculaires intenses. On estime à 5 millions le nombre de personnes atteintes mais, dans les faits, les chiffres pourraient être plus élevés car la maladie est difficile à diagnostiquer. Les symptômes de la maladie sont très lourds pour les patients et détériorent significativement leur qualité de vie entraînant troubles du sommeil, rigidité, engourdissement et troubles de mémoires.

En 2011, une étude a cherché à évaluer les effets du cannabis sur les malades atteints de fibromyalgie. Le groupe test était composé de 56 patients dont la moitié consommait du cannabis alors que l’autre non. Les chercheurs ont conclu que « l’usage du cannabis était associé à des effets positifs sur les symptômes de la fibromyalgie » et que, par conséquent, bien que des recherches plus poussées soient nécessaires, il devrait déjà être à disposition des patients.

Le cannabis est réputé être efficace dans le traitement de la douleur, c’est en tout cas la première raison de sa prescription, mais le cannabis peut également être efficace dans le traitement des effets secondaires telles que la dépression, l’anxiété, l’arthrite ou encore l’insomnie, la perte d’appétit et les maux de têtes.

La fibromyalgie pourrait avoir comme origine une déficience du système endo-cannabinoïde. Or les cannabinoïdes contenus dans la plante de cannabis peuvent compenser ces déficiences et permettre au système de fonctionner correctement. Le cannabis pourrait être un traitement complémentaire ou même un traitement en soi contre ce type de maladies.

La maladie de Lyme

Aux États-Unis, le nombre de personnes diagnostiquées annuellement avec la maladie de Lyme excède celui du SIDA et du cancer du sein combinés. En France, c’est aujourd’hui plus de 27000 cas par an qui sont reconnus.

Cette maladie infectieuse vient d’une bactérie transmise par une tique et se déclenche une semaine après la morsure. Les symptômes sont semblables à ceux de la grippe : douleurs musculaires, fatigue, maux de têtes, et, sans traitement, peuvent dégénérer en arthrite, arythmie cardiaque, douleur nerveuse et méningite.

Un médecin témoigne avoir prescrit des dérivés du cannabis à ses patients et observe des améliorations notables sur des symptômes tels que l’anxiété, les troubles cognitifs, la douleur et les troubles du sommeil : « j’ai recommandé l’huile de CBD la journée car elle n’a pas d’effets sédatifs puis du THC le soir pour la douleur et un peu de THC pur à base d’indica pour le sommeil ».

Le cannabis ne remplace pas le traitement antibiotique de la maladie, il s’agit bien d’une bactérie sur laquelle le cannabis n’a pas d’effet direct. Néanmoins, il peut se révéler efficace dans le traitement et le soulagement des symptômes qui peuvent durer longtemps après le traitement antibiotique de la maladie. On parle alors de Lyme chronique qui est associé avec des symptômes tels que : fatigue accrue, troubles du sommeil, douleurs chroniques, troubles cognitifs, troubles des humeurs, irritabilité, anxiété et dépression.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Ouganda et cannabis médical
L’Ouganda fournira-t-il vraiment l’Allemagne et le Canada en cannabis médical ?
Prescription de cannabis médical en France
Les Pays-Bas vont augmenter leur production de cannabis médical
cannabis et conduite automobile
Etude : les légalisations du cannabis n’ont pas augmenté le nombre d’accidents de la route aux USA
Déchets du cannabis en eau potable
Le Cannavore transforme les déchets du cannabis en eau potable
Programme Expogrow 2019
L’Expogrow 2019, c’est ce week-end
Cannabis dans le Maine
2 ans après la légalisation, le Maine publie son projet de régulation du cannabis

Laisser un commentaire