Suivez-nous

Étude : Le CBGA intéressant contre les crises d’épilepsie

Publié

le

Le cannabis aide, certes, à traiter les crises d’épilepsie. Mais quelle molécule intervient, précisément ?  Une étude de chercheurs australiens, publiée dans le British Journal of Pharmacology et relue par leurs pairs, vient apporter un début de réponse. « Trois cannabinoïdes sont anti-convulsions : l’acide cannabigérolique (CBGA), l’acide cannbidivarinique, et l’acide cannabigérovarinique », montre cette étude réalisée sur des souris.

PUBLICITE

Les chercheurs sont partis d’un constat très simple. On pensait que le CBD était le cannabinoïde le plus puissant contre l’épilepsie comme en atteste le développement du médicament Epidiolex. Mais ce traitement est peu utilisé, « souvent dû à son prix élevé, sa faible disponibilité et, dans certains cas, une préférence pour des extraits full spectrum », relèvent les scientifiques. « Des produits artisanaux qui ont des profils variés en cannabinoïdes et souvent un dosage faible en CBD. Ce qui montre que d’autres cannabinoïdes pourraient contribuer aux propriétés anti-convulsions ».

Les scientifiques ont donc utilisé des souris souffrant elles aussi de convulsions, provoquées artificiellement ou naturellement. Différents cannabinoïdes ont ensuite été appliqués : du CBG, CBDV, CBGA, CBGV et du THCV.

« Le CBGA est le plus puissant »

Les « vainqueurs » sont sans appel : « Le cannabidivarine (CBDV), l’acide cannabidivarinique (CBDVA), le CBGA et l’acide cannabigérovarinique CBGVA) ont montré des propriétés anti-convulsions, et permettent d’augmenter de manière significative le seuil de température à partir duquel commence les convulsions », révèlent les chercheurs australiens.

Le CBGA est même « potentiellement plus fort que le CBD et mérite plus d’attention sur son potentiel anti-convulsion », recommandent les chercheurs. Toutefois, la molécule n’est pas magique pour autant. En effet, ces convulsions sont provoquées artificiellement. En cas de convulsions spontanées, le CBGA n’est pas une solution, mais peu même s’avérer dangereux. Par contre, lors de convulsions spontanées, il se révèle utile avec le clobazam, un médicament déjà utilisé pour l’épilepsie.

PUBLICITE

En conclusion, « il apparaît que le CBGA n’a pas la même polyvalence que le CBD comme anti-convulsif même s’il a une puissance supérieure pour les crises provoquées par une hyperthermie ». Pour les scientifiques ayant travaillé sur cette étude, le traitement anti-convulsif à base de cannabis « ne commence et termine pas avec le CBD, d’autres cannabinoïdes devront être considérés à l’avenir ».

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !