Suivez-nous
CBGa CBGa

La plante

Qu’est-ce que le CBGa (acide cannabigerolique) ?

Le CBGa, ou acide cannabigerolique, fait partie des cannabinoïdes les moins présents dans les plantes de Cannabis. Assurant une fonction protectrice pour le cannabis, le CBGa est produit dans les trichomes de la plante et déclenche une nécrose ciblée des cellules de la plante pour réguler naturellement la taille des feuilles afin de permettre à la plante de maximiser l’énergie dirigée vers la fleur.

PUBLICITE

Le CBGa est aussi une composant fondateur de la fleur de cannabis. Il intervient en effet au tout début de la réaction en chaîne qui produit les trois principaux cannabinoïdes :

  • le THCa (acide tétrahydrocannabinolique)
  • le CBDa (acide cannabidiolique)
  • le CBNa (acide cannabinolique)

Ces derniers évoluent ensuite respectivement en THC, CBD et CBN. Le CBGa se transforme aussi en CBG, mais la plupart du temps directement en THC et en CBD.

Malgré le fait qu’il soit connu depuis 30 ans, des chercheurs japonais ayant révélé son rôle de précurseur en 1996, le CBGa a été peu étudié. Les scientifiques ont davantage étudié le THCa, et la manière dont le CBGa se convertissait en THCa.

Le potentiel médical du CBGa

Avec peu de recherches à son actif, le CBGa a tout de même montré des applications thérapeutiques potentielles, qui nécessiteront encore quelques études. Pour l’instant, le meilleur moyen de profiter du CBGa reste le jus de chanvre d’une variété fortement dosée.

PUBLICITE

Cancer du colon

Le CBGa pourrait s’avérer efficace pour les patients atteints du cancer colorectal. Les chercheurs ont examiné les effets cytotoxiques du CBGa extrait du cannabis et ont découvert que non seulement le CBGa avait détruit les cellules cancéreuses du côlon, mais qu’il avait également accéléré la mort précoce des cellules cancéreuses et arrêté le cycle des cellules cancéreuses. Bien que des recherches supplémentaires soient absolument nécessaires, les chercheurs pensent que le CBGa pourrait cibler efficacement non seulement les cellules cancéreuses du côlon, mais également empêcher la croissance et la prolifération de polypes. Non traités, ces polypes se transforment en carcinomes.

Maladies cardiovasculaires

Le CBGa pourrait aider les patients diabétiques à lutter contre certaines des complications de la maladie et des comorbidités telles que les maladies cardiovasculaires. Le CBGa a été étudié in vitro et s’est avéré inhiber l’enzyme aldose réductase, un contributeur majeur du stress oxydatif qui entraîne des problèmes cardiaques et autres. Les résultats des tests étaient fortement dépendants de la dose. Les médicaments à base d’inhibiteurs de synthèse ont des effets secondaires forts pour de nombreux patients. Un médicament dérivé de plantes et avec du CBGa s’avérerait donc prometteur.

Troubles métaboliques

Le CBGa pourrait également aider les patients atteints de troubles du métabolisme. L’étude in silico de 2019 (une simulation informatique en fait) a examiné le rôle du CBGa dans l’activation des récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR) qui régulent le métabolisme. Lorsque les PPAR ne fonctionnent pas correctement, les gens développent des maladies comme le diabète et des taux élevés de cholestérol ou de triglycérides (dyslipidémie). Cette étude a montré que le CBGa activait les récepteurs PPAR, stimulant ainsi le métabolisme des lipides et réduisant l’accumulation de lipides en excès. L’étude doit être poursuivie sur des modèles vivants.

Quel thème vous intéresse ?

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0temp5