5 idées reçues sur le CBD

idées reçues sur le cannabidiol

Le cannabidiol (CBD) attire l’attention des scientifiques et des médias pour ses propriétés thérapeutiques et sa non-psychoactivité, contrairement à son bro THC. De nombreuses entreprises se sont lancées dans la fabrication de produits au CBD, vantant avec insistance les « miracles » de cette molécule, de l’apaisement des douleurs à la guérison de cancers. Mais avec la connaissance grandissante du potentiel du cannabidiol pour la santé, de nombreuses idées reçues circulent autour du CBD. Voici donc 5 idées reçues, et leur décryptage.

PUBLICITE

Le CBD est médical, le THC est récréatif

La non-psychoactivité du cannabidiol (le fait qu’il ne défonce pas) entraîne chez certains une dissociation des cannabinoïdes entre d’un côté le THC, psychoactif donc récréatif, et de l’autre le CBD.

En fait, le THC a de nombreuses propriétés thérapeutiques. Une étude très ciblée sur la maladie d’Alzheimer a par exemple montré que le THC inhibait la formation de la protéine beta-amyloïde, responsable de la démence associée à la maladie.

La France commercialise par ailleurs, au compte-gouttes, un médicament au THC synthétique, le Marinol, utilisé en dernier recours contre les nausées liées aux chimiothérapies ou pour stimuler l’appétit des malades.

Le CBD est plus efficace sans THC

Le THC et le CBD sont un peu comme Jay-Z et Beyonce : ils sont plus forts ensemble que séparément. Le CBD et le THC interagissent en synergie et stimulent réciproquement les effets thérapeutiques de chacun des  deux cannabinoïdes.

Une étude britannique a montré que le CBD potentialise les propriétés anti-inflammatoire du THC sur un modèle animal d’inflammation du colon.

Des scientifiques du California Pacific Medical Centeront conclu de San Francisco qu’une combinaison de THC et de CBD avait davantage d’effets anti-tumoraux que chaque cannabinoïde utilisé seul, avec des tests sur des lignes cellulaires de cancer du cerveau.

Idem pour la lutte contre les douleurs neuropathiques.

A ce jour, les recherches indiquent donc bien que le CBD et le THC ont chacun des effets différents, mais peuvent se montrer plus efficaces combinés.

La molécule seule est plus efficace que la plante

La vision médicale du cannabis en France est à peu près celle-là : des composants précis de la plante de Cannabis (THC, CBD et autres cannabinoïdes) ont des valeurs médicales, mais pas la plante elle-même.

La plante contient cependant des centaines de composés différents, dont les flavonoïdes, les terpènes et tous les autres cannabinoïdes au-delà du THC et du CBD. Chacun de ces composés a des propriétés thérapeutiques spécifiques.

Une étude israélienne de 2015 a montré pourtant que les propriétés anti-inflammatoires du CBD étaient plus efficaces lorsqu’on administre un extrait d’une plante très riche en CBD plutôt que la molécule de CBD seule.

La psychoactivité est forcément un effet indésirable

Le cannabis est encore aujourd’hui davantage considéré comme un intoxicant qui a des propriétés thérapeutiques plutôt qu’un médicament qui peut avoir des effets intoxicants, selon le Dr. Tod Mikuriya, le grand-père du cannabis thérapeutique aux Etats-Unis, qui a participé à la conception de la Proposition 215 qui a légalisé le cannabis médical en Californie.

Pour lui, les qualités euphoriques du cannabis sont aussi recherchées par les personnes malades, comme par celles en bonne santé. Il n’arrivait pas à comprendre pourquoi une légère euphorie était intrinsèquement négative.

Peu importe d’où vient le CBD

Le cannabidiol peut être extrait de variétés de chanvre industriel, mais ces dernières ne sont pas toujours une source optimale du CBD.

Les variétés de chanvre industriel contiennent bien moins de cannabidiol que les variétés de cannabis riches en CBD. Des quantités énormes de chanvre sont requises pour extraire une petite quantité de CBD, en plus d’amoindrir la présence des terpènes et des autres cannabinoïdes. Comme vu plus haut, le CBD est souvent plus efficace au sein d’un extrait de la plante entière pour booster les effets thérapeutiques du cannabis.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

addiction héroine CBD
Etude : le CBD permet de réduire les pulsions de consommation chez les héroïnomanes
tequila cannabinoides
Allemagne : une entreprise modifie la bactérie qui produit la tequila pour produire des cannabinoïdes
adn test génétique cannabis
Lobo Genetics : un test génétique qui anticipe votre réaction au THC
suicide légalisation cannabis médical
Californie : les suicides ont baissé après la légalisation du cannabis médical
plateau tibétain cannabis
Etude : des scientifiques pensent avoir trouvé l’origine du cannabis
cour de cassation the pot company CBD chanvre
Affaire The Pot Company : la Cour de Cassation suspend son verdict en attente d’une décision de justice européenne

2 réponses à “5 idées reçues sur le CBD

  1. Ok oui , mais avec le cannabis et cela quel qu’en soit l’usage , la variété ou qu’il soit médical ou récréatif c’est qu’on ne peut généraliser à tous le monde comme avec tout médicaments , drogues et autres car tout dépend de la personne certain n’auront jamais de problème tout en consommant de grosse quantité ou de petite , mais j’en ai consommé pendant longtemps et depuis quelques années je ne le supporte plus du tout entre les maux de tête , la parano , et ça à même finit par me rendre violent et au lieu d’être cool j’étais à cran , ce qui m’a valu un séjour en psy , alors après en ai-je trop fumer , peut-être !. Légaliser oui mais avec un suivi assidu , après l’alcool et bien plus problématique et pourtant rien n’est fait , au contraire même .

  2. bonjour,
    oui mais qu’as tu consommé ? du shit de banlieue ou une beuh bio cultivé par tes soins donc avec juste ce qu il te faut comme puissance, ?
    A CHACUN DE CONNAITRE SES LIMITES….c’est quoi ton histoire de suivi ???
    BESOIN de personne , faut pas prendre tous les cannabinophiles pour des junkies mister « steribox » !!!
    Car le vrai sage connait la taille de son slip camarade !!!

Laisser un commentaire