Suivez-nous

Cannabis au Canada

Vent de panique sur les entreprise du cannabis Canadiennes

Vent de panique sur les entreprises du cannabis

Mardi soir, Bill Blair chef de la police de Toronto et délégué chargé de la légalisation du cannabis, a déclaré sur Bloomberg TV que le gouvernement canadien prendra son temps en ce qui concerne la légalisation du cannabis. Un discours qui a semé un vent de panique sur les places financières du cannabis.

PUBLICITE

La légalisation pas encore prête

« Nous prendrons autant de temps qu’il le faut pour faire ça bien. Si la loi est prévue pour le printemps, il nous reste encore beaucoup de travail à fournir pour que cela soit complet. Nous ne nous lancerons pas dans une course comme celle-ci pour respecter le calendrier». Pour le moment, Bill Blair confie que le gouvernement travaille en coopération avec les provinces pour mettre en place un cadre réglementaire adapté.

Ces commentaires ont laissé les investisseurs et spéculateurs des entreprises du cannabis sur le derrière. Tous pariaient sur une mise en place de la légalisation courant 2017. Ainsi, des entreprises comme Canopy Growth ou Aurora cannabis voyaient leur action grimper continuellement. Jusqu’à ce mercredi. Selon Chris Damas, analyste financier :  «  S’il y a du retard,  on va casser pas mal d’œufs dans cette affaire. Les entreprises souhaitant passer du médical au récréatif ont déjà préparé les opérations, il pourrait y avoir une énorme quantité de stock de cannabis récréatif si le gouvernement n’est pas dans le timing  ».

Les nerfs à vif

En deux jours les actions des principales entreprises canadiennes du cannabis cotées en bourses ont toutes perdu entre 6.7 et 18 % de leurs valeurs. Un trou d’air particulièrement remarqué chez Canopy Growth où l’action passe de 11.8 à 9.8 dollars sur la matinée de jeudi. Heureusement pour les traders et investisseurs, la machine à spéculation repart bien dans l’après-midi et à l’heure où cette article parait, l’action flirte avec les 11$.

PUBLICITE

Action Aurora Cannabis sur les cinq derniers jours

Entre un Trump imprévisible sur la position du cannabis et un gouvernement canadien qui prend son temps sur la légalisation du cannabis récréatif, l’année sera longue pour les investisseurs du cannabis légal.

 

Via Huffington post

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Canada

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0