Suivez-nous

Suisse : 400 habitants de Bâle pourront consommer du cannabis légalement

Publié

le

Distribution légale de cannabis à Bâle

La ville de Bâle sera la première cité suisse à autoriser certains de ses habitants à consommer légalement du cannabis. Dès la fin de l’été, 400 Bâlois pourront acheter fleurs et résine en pharmacie, même si le cannabis reste une « substance illicite » dans le pays. Ce passe-droit durera deux ans et demi.

PUBLICITE

Le cannabis sera fourni par Pure Production, une entreprise du canton d’Argovie, dans le nord de la Suisse. Elle bénéficie déjà d’une autorisation de recherche du gouvernement depuis 2020.

Dans cette ville germanophone, les participants devront être majeurs, consommer régulièrement du cannabis, et résider à Bâle. Les autorités cherchent des consommateurs « lambda ». Ils devront aussi s’engager à être suivis par des médecins. Car cette autorisation de consommer du cannabis légalement est une étude scientifique grandeur nature.

C’est tout l’objectif d’un projet-pilote voté par le gouvernement suisse en avril 2021. Un feuilleton politique qui dure depuis 2016. Les autorités veulent observer « les effets des ventes réglementées de cannabis sur le comportement de consommation et la santé des consommateurs de cannabis », précise le canton de Bâle-Ville dans un communiqué. Les 400 participants seront donc les cobayes de cette étude.

Une « base de discussion » pour une future légalisation

Les autorités ne donnent donc pas un blanc-seing pour consommer du cannabis en toute quiétude. Au contraire, les consommateurs seront étudiés de très près. Ils « seront régulièrement interrogés sur leur comportement de consommation de cannabis et leur santé physique et mentale« .

PUBLICITE

Après Bâle, d’autres villes suisses réfléchissent à se lancer à leur tour dans cette expérimentation. La capitale économique, Genève, mais aussi la deuxième ville, Zurich, pourrait y passer. Si ces études sont concluantes, la Confédération pourrait réfléchir à légaliser le cannabis pour tout le pays. « Ces résultats devraient contribuer à une base de discussion solide pour une politique responsable du cannabis en Suisse », poursuit le canton.

Le pays est déjà en pointe dans sa réglementation autour du cannabis. Côté santé, l’utilisation médicale de la plante est autorisé au cas-par-cas. Côté chanvre et CBD, la Suisse autorise la vente des variétés titrant jusqu’à 1 % de THC. C’est pour l’instant le taux le plus élevé d’Europe, où les autres pays du continent fixent la limite entre 0,3 % et 0,6%.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !