Suivez-nous

Étude : Moins de médicaments prescrits quand le cannabis est légal

Publié

le

Etude médicaments et cannabis légal

Deux chercheurs ont trouvé un lien entre la légalisation du cannabis et la baisse de prescriptions de médicaments aux Etats-Unis. Dans les 18 États américains où la plante est légale, les gélules contre l’anxiété ont diminué de 12 %, mais aussi de 11 % pour la dépression et les troubles du sommeil, 10 % pour les crises d’épilepsie, et 8 % pour les antidouleurs. Seuls les médicaments contre les nausées, le glaucome, ou la sclérose en plaques ne connaissent pas de baisse.

PUBLICITE

« Ces résultats sont importants. Cela pourrait faire faire des économies aux programmes de sécurité sociale. Aussi, c’est une chance pour réduire le mal associé aux dangereux effets secondaires de certains médicaments prescrits », rappelle Shyam Raman, co-auteur de l’étude, dans un communiqué.

Les deux scientifiques sont des jeunes doctorants. Shyam Raman étudie à l’institut de politique publiques de Cornell ; Ashley Bradford est à l’université d’Indiana. Leur étude a été publiée dans Health Economics et relue par d’autres scientifiques, comme il est de coutume.

Cannabis en remplacement des opioïdes

Pour obtenir ces résultats, Raman et Bradford ont récupéré les données des différents Medicaid, des programmes de sécurité sociale propres à chaque État américain. Leur période s’échelonne entre 2011 et 2019, c’est-à-dire un an avant que le premier État légalise le cannabis. Dans les endroits où la « vague verte » a déferlé, les scientifiques observent donc une baisse statistique des prescriptions de médicaments.

Cependant, attention à ne pas extrapoler ces résultats, selon les auteurs. Leur travail est uniquement statistique. Ils n’ont pas mené d’entretien avec les patients, afin de savoir s’ils ont quitté leurs gélules pour du cannabis. Sur les réseaux sociaux, certains Américains témoignent de leur quasi-arrêt de médicaments. Mais il est difficile d’étendre cette situation à plusieurs millions de personnes.

PUBLICITE

En tout cas, l’étude des deux jeunes doctorants vient confirmer une tendance. D’autres travaux montrent que le cannabis fortement dosé en CBD peut être intéressant à la place des opioïdes, ces puissants médicaments qui causent 50 000 décès par an aux Etats-Unis.

PUBLICITE

« Les médicaments pharmaceutiques sont généralement associés à des dangereux effets secondaires ou, c’est le cas avec les opioïdes, à un risque de mauvais usage », écrivent justement les deux auteurs dans leur étude.

Journaliste indépendant, je considère le cannabis comme une culture, une économie et un sujet de société à part entière, qui mérite qu'on s'y intéresse avec la plus grande rigueur journalistique.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !