Connect with us

Sport

Sha’Carri Richardson, testée positive au cannabis, pourrait manquer les JO

Sha'Carri Richardson positive au cannabis

A 4 semaines des JO de Toyo, l’athlète et sprinteuse américaine la plus rapide des Etats-Unis, Sha’Carri Richardson, pourrait être suspendue après avoir échoué à un contrôle antidopage et s’être avérée positive au cannabis.

PUBLICITE

Le Jamaica Gleaner a d’abord rapporté que Richardson avait été testée positive à une substance interdite, une source anonyme révélant qu’elle n’était positive qu’au cannabis, information confirmée par le New York Times.

Dans la matinée du 1er juillet 2021, Sha’Carri Richardson a tweeté « Je suis humaine ».

Dans une interview exclusive au Today Show Sha’Carri a déclaré « assumer la responsabilité de mes actes. Je sais ce que j’ai fait, je sais ce que je suis censée faire, je sais ce que j’ai le droit de ne pas faire, et j’ai quand même pris cette décision. »

Richardson a perdu sa mère biologique une semaine avant les essais olympiques, et a déclaré que le cannabis était son moyen de faire face au chagrin. « Découvrir quelque chose comme ça, quelque chose dont je dirais que c’est probablement l’une des plus grandes choses qui m’a impacté dans ma vie, ma relation avec ma mère, c’était définitivement très lourd », dit Richardson.

« Mettre un visage, devoir aller devant le monde, pour cacher ma douleur. Qui suis-je pour vous dire comment faire face à un combat que vous n’avez jamais connu auparavant ? »

PUBLICITE

« Faire face à ma santé mentale », dit Richardson, « juste avec cette pression en soi ».

Le test de dépistage de drogues a été effectué lors des essais olympiques des États-Unis. La suspension minimale de 30 jours disqualifierait Richardson du 100 mètres, mais pas du relais 4×100 mètres aux Jeux olympiques.

Dans une performance qui a été saluée sur Internet, Richardson avait remporté le 100 mètres lors des essais olympiques américains à Eugene, Oregon, le 19 juin. Son temps était de 10,86 (vent : -1,0 m/s), et en raison de l’échec du contrôle antidopage, elle a été provisoirement disqualifiée.

Richardson risque une disqualification d’un à trois mois par l’Agence mondiale antidopage (AMA), qui qualifie le cannabis de « substance d’abus ». Même si l’organisation a mis à jour sa réglementation le 1er janvier 2021, le cannabis est toujours passible d’une sanction sévère et d’une interdiction maximale de quatre ans pour les athlètes.

Richardson n’est pas le seul athlète à subir des sanctions sévères pour avoir consommé du cannabis. Michael Phelps avait admis avoir consommé du cannabis. Phelps a été suspendu par l’AMA pendant trois mois après la publication d’une photo de lui en train de couler un bong en 2009. Il a également perdu un sponsoring lucratif avec Kellogg’s à cause de l’image du cannabis.

Les athlètes olympiques peuvent parfois s’en sortir en consommant du cannabis, à condition de ne pas le faire pendant la compétition. Richardson pourra contester la suspension si le cannabis n’a pas été consommé pendant qu’elle courait, mais dans un contexte hors ou avant la compétition. En raison de la longue demi-vie du cannabis et de la durée pendant laquelle le THC reste dans l’organisme, il est possible que la consommation des mois précédents soit toujours visible.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Newsweed sur Facebook

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !