Suivez-nous

Une joueuse de WNBA détenue en Russie pour des cartouches THC

Publié

le

Brittney Griner

La star du basket Brittney Griner, championne de WNBA (la NBA féminine) et médaillée d’or olympique pour les Etats-Unis, est détenue en Russie depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines, après que les douaniers de Moscou ont prétendument trouvé des cartouches THC à vaper dans ses bagages.

PUBLICITE

La chronologie de l’arrestation de Griner n’est pas vraiment claire, les tensions actuelles autour de la Russie n’arrangeant pas les choses. Les autorités douanières ont diffusé des images de sécurité d’une personne de 1,80 m qui semble être Griner passant les contrôles de sécurité à l’aéroport Sheremtyevo de Moscou en février, mais n’ont pas donné son nom ni la date exacte de son arrestation.

Griner a l’habitude de se rendre en Russie pour travailler pendant la saison morte de la WNBA. De nombreuses joueuses de la WNBA complètent leurs revenus en jouant pour des équipes étrangères pendant l’hiver. Ces dernières années, Griner a joué pour l’UMMC Ekaterinburg de Russie dans l’EuroLeague féminine de la Fédération internationale de basket-ball (FIBA).

Sa détention met en lumière les risques pour les athlètes américains, comme ce fut le cas pour Sha’Carri Richardson, de consommer du cannabis alors même que la légalisation du cannabis se répand aux États-Unis, au Canada, au Mexique et dans de nombreux autres pays. Les ligues américaines autorisent par ailleurs l’usage du cannabis pour ses joueurs et joueuses.

Le gouvernement russe aurait ouvert une procédure pénale contre la septuple étoile de la WNBA en raison des lois nationales qui interdisent la possession de cannabis à des fins récréatives ou médicales. En Russie, les cartouches de cannabis comme celles prétendument trouvées dans les bagages de Griner pourraient lui valoir une peine de 10 ans de prison pour seulement deux grammes.

PUBLICITE

Que va-t-il arriver à Brittney Griner ?

Les Phoenix Mercury, l’équipe WNBA de Griner, ont publié une déclaration sur Instagram samedi 5 mars, reconnaissant la détention de Griner. Mais la question qui se pose est évidente : comment cette nouvelle est-elle restée silencieuse si longtemps ?

Griner est l’une des plus grandes stars de la WNBA. Les gros titres sur la Russie ont certes dominé l’actualité mondiale pendant des semaines mais sa « disparition » a peut-être été sous-médiatisée )à dessein.

« Chaque fois qu’un Américain est détenu n’importe où dans le monde, nous sommes, bien sûr, prêts à fournir toute l’assistance possible, et cela inclut la Russie », a déclaré le Secrétaire d’État Antony Blinken pour ESPN. « Nous avons une équipe de l’ambassade qui travaille sur les cas d’autres Américains qui sont détenus en Russie. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour que leurs droits soient maintenus et respectés. »

Evelyn Farkas, ancien haut fonctionnaire du Pentagone qui a occupé le poste de secrétaire adjoint américain à la Défense pour la Russie et l’Ukraine de 2012 à 2015, a déclaré à Yahoo Sports que la Russie pourrait utiliser Griner comme un « otage de haut niveau » alors que les tensions entre les États-Unis et la Russie atteignent un point culminant au sujet de la guerre en Ukraine.

PUBLICITE

« Si nous voulons qu’elle sorte de prison, la Russie va avoir des conditions », a déclaré Farkas. « Il pourrait s’agir d’un échange de prisonniers. Ils pourraient également l’utiliser comme une menace implicite ou un chantage pour nous amener à faire quelque chose ou à ne pas faire quelque chose. Dans tous les cas, ils trouvent cela utile. »

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !