Le séchage du cannabis, un terpène à la fois

Yofumo, le séchage du cannabis

Le séchage du cannabis est une des étapes les plus importantes lors d’une récolte, simple mais souvent oubliée par nombre de cannabiculteurs. Un séchage propre permet de magnifier les arômes et saveurs, ainsi que la puissance des fleurs. Il permet également d’augmenter la durée de vie des fleurs et de réduire à néant les risques de moisissure. En gros, cela permet de séparer une weed moyenne d’une bonne weed.

PUBLICITE

Et une entreprise l’a bien compris. Yofumo a développé une technologie qui permet de perfectionner le séchage du cannabis jusqu’au dernier terpène. Ces box de séchage disposent d’un système climatisé qui peut être contrôlé à partir d’une tablette ou d’un smartphone.

Le contrôle de la température est très important dans le processus de séchage et de maturation des buds. Si l’environnement est trop chaud ou trop sec, les fleurs vont perdre de leur superbe et de leur puissance, ne les amenant pas à leur plein potentiel. La bonne fourchette de température se situe entre 15 et 20°C avec un niveau d’humidité allant de 45 à 55%.

Comme le résume très bien Joe Edwards, responsable de la maturation de la weed au dispensaire Kind Love de Denver (Colorado), « Yofumo prend toutes les mesures nécessaires. Vous avez des capteurs spécifiques, qui calibre exactement le bon niveau d’humidité ».

Un autre aspect important dans une récolte est d’éviter la moisissure. Le développement de champignons peut rapidement anéantir une récolte si elle est mal stockée ou mal séchée. Le Yofumo utilise en plus du contrôle de la température un spectre lumineux spécial pour prévenir la formation de champignons et autres moisissures sans endommager les trichomes, cannabinoïdes et terpènes.

Les terpènes sont d’ailleurs très volatiles et s’évaporent dès 20°C. Au cours d’un séchage traditionnel, certains terpènes sont donc perdus. Et lorsque l’on sait, ou commence à savoir, qu’ils rentrent en jeu dans l’efficacité des cannabinoïdes. Yofumo conserve donc le maximum de terpènes possibles. En plus de cela, la cave à cannabis dispose d’un bac à terpènes pour infuser sa weed avec certains limonènes et autres pinènes pendant qu’elle sèche. Juste de quoi booster le profil organoleptique des fleurs. Ou carrément tricher sur la puissance odoriférante d’une plante.

Cela dit, la cave à sécher du cannabis Yofumo permet de contrôler très précisément toute la période post-récolte. Elle fera aussi gagner de la place aux cultivateurs professionnels, tout en maximisant le potentiel de revente de weed en dispensaire.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Nate Diaz allume un joint lors de sa séance d'entrainement
Nate Diaz allume un joint lors de sa séance d’entrainement
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis pourrait freiner le MRSA
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis
Canada : une étude s'intéresse aux méthodes de consommation du cannabis
Canada : l’augmentation de la consommation de cannabis ne concerne que les 65 ans et plus
Californie l'ouverture du premier Cannabis Café est prévue pour septembre 2019
Californie : le premier Cannabis Café ouvrira en septembre 2019
Le cannabis pourrait être utilisé pour traiter les symptômes du trouble obsessionnel Compulsif (TOC)
Étude : Le cannabis pour traiter les symptômes du trouble obsessionnel compulsif (TOC)
Le programme de cannabis médical de l'Illinois devient permanent
Le programme de cannabis médical de l’Illinois devient permanent

Laisser un commentaire