Suivez-nous

Business

Amsterdam Genetics : la banque de graines qui monte

Amsterdam Genetics

Les habitués des coffeeshops amstellodamois ont de grandes chances d’avoir déjà goûté à des variétés d’Amsterdam Genetics. Pour les autres, c’est moins sûr. Et pourtant, cette banque de graines peu connue pour l’instant est en train de faire son trou aux Pays-Bas.

PUBLICITE

Les banques de graines ont plusieurs moyens pour se faire connaître : les avis des growers, bien sûr, mais aussi la création de leur propre réseau de distribution via des coffees à leurs noms ou de gros budgets marketings. Amsterdam Genetics en a choisi un autre : distribuer ses variétés dans des coffees ayant une solide réputation dans la distribution de weed de qualité. En l’occurrence, le Boerejongens (qui leur appartient), le 2e Kamer et le Dampkring.

Amsterdam Genetics a commencé à se faire connaître grâce à leur White Choco, une variété qui disparaissait très rapidement des coffees. La production locale ne suffisant plus, Amsterdam Genetics s’est orienté vers le Maroc pour cultiver ses précieuses variétés. Les cultivateurs locaux produisent également des hashs très différents du hash traditionnel, à partir des variétés hollandaises d’Amsterdam Genetics, avec des arômes très floraux, et qu’on retrouve aussi au Boerejongens. Seul le premier tamisage est conservé pour ces hashs, une méthode qui garantit une grande qualité. Ainsi 100 à 150 grammes de fleurs séchées sont nécessaires pour 1g de hash block, le nom officiel de leur hash.

En plus de mettre en avant la qualité de ses weeds, Amsterdam Genetics a le soucis du détail dans ses coffees. Le Boerejongens relève le niveau des coffees traditionnels ayant gardé l’atmosphère des cafés bruns d’Amsterdam. L’intérieur est ici très clair, le comptoir en marbre et le menu affiché sur des tablettes et des grands écrans, à l’américaine. Le personnel habillé en blouse blanche se rapproche davantage des budtenders, des sommeliers de la weed, que des simples vendeurs.

Et c’est sans doute la plus belle pub’ que peut se faire Amsterdam Genetics. Un Gentleman’s club avec des variétés de weed et de hash très goûteux, introuvables ailleurs.

PUBLICITE

Côté graines, le cultivateur débutant pourrait se trouver désarçonné par le prix, entre 8 et 15€ la graine. La banque de graines propose à ce prix des croisements comme la White Choco Haze ou la Lemon Ice, en version féminisée, et des régulières plus « classiques » comme la Blue Amnesia (Blue Dream x Amnesia).

Les graines d’Amsterdam Genetics sont en vente chez Azarius.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Business

Du lubrifiant anal au CBD pour « prendre des bites XL et plus »

Lubrifiant anal au CBD

Si vous nous demandez « Pourquoi ? », nous vous répondrions « Pourquoi pas ! ». Mais derrière la communication punchy du produit se cache une vraie demande (et un peu de marketing).

PUBLICITE

Boof est un décontractant anal proposé par la marque Fort Troff, spécialisée dans les jouets et produits sexuels pour les hommes gays, et qui promet d’aider à « prendre des bites XL et plus » en utilisant la puissance du CBD, selon la fiche produit. Il offrirait ainsi « une relaxation totale du corps + un maximum de plaisir » et « la plus haute concentration de CBD pur ».

Le produit a été réalisé en collaboration avec Foria, entreprise spécialisée sur l’intégration de cannabinoïdes dans les produits à vocation sexuelle ou génitale. Foria vend d’ailleurs aussi des suppositoires, qui semblent être similaires au produit Boof, mais qui sont marketées pour les femmes, pour procurer « des effets apaisants et libérateurs des tensions » et réduire les douleurs menstruelles.

Le docteur Evan Goldstein, chirurgien anal, explique à Out que le CBD et le sexe « vont naturellement de pair ».

« Le CBD est un excellent ajout au jeu anal. Ce qui est bien, c’est qu’il y a beaucoup d’options pour l’incorporer », a déclaré le Dr Goldstein. «Il existe des vape pen ou des teintures, qui permettent aux gens d’inhaler ou d’ingérer du CBD pour des effets systémiques. Spécifiquement pour le sexe anal, les gens peuvent également l’appliquer localement, en utilisant des lubrifiants et / ou des suppositoires infusés au CBD. »

PUBLICITE

Une boite de Boof est composé de huit suppositoires. Selon les précisions du site, « vous ne serez ni défoncés ni désensibilisés » en l’utilisant. “Il n’y a pas de THC. Ton cul va simplement se sentir réellement putain de bien ».

Et bien que nous n’ayons aucun moyen de vérifier cela, c’est une belle promesse !

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0