Le magazine américain High Times vendu à un groupe d’investisseurs

le magazine high times vendu à un groupe d'investisseurs

Le magazine historique High Times, dédié au cannabis, a été vendu à un groupe d’investisseurs pour la somme de 42 millions de dollars. Le groupe d’investisseurs est géré par l’entreprise d’investissement Oreva Capital, basée à Los Angeles. L’achat de High Times comprend une participation majoritaire qui inclut le magazine papier, le site web ainsi que les festival Cannabis Cup aux Etats-Unis.

Adam Levin, directeur de l’Oreva Capital, a déclaré que le magazine était pour lui « le Coca-Cola du cannabis ». Il sera le PDG intérimaire qui aura pour but de reconstruire la marque. L’ancienne société Trans-High Company (THC) portera désormais le nom de High Times Holdings Company (HTHC). « Nous voyons l’opportunité de créer une entreprise de médias diversifiée pour amener High Times d’une autorité dans le mouvement de contre-culture du cannabis à une entreprise moderne de médias » a t-il précisé.

Parmi les investisseurs qui ont acheté le magazine figure Damian Marley, fils du célèbre chanteur reggae Bob Marley. « Quand j’étais au lycée, je faisais pousser du cannabis. C’est grâce à High Times que j’ai appris à différencier une plante mâle d’une plante femelle. C’est un honneur aujourd’hui de faire partie de l’héritage du magazine dont je suis fan depuis des années » a t-il affirmé.

La premier numéro du magazine « High Times » en 1974.

Crée en 1974 à New York par le journaliste anonyme, activiste et contrebandier Tom Forçade, le magazine a été au centre de la culture du cannabis pendant des décennies. Tom Forçade s’est suicidé en 1978 dans son appartement du Greenwich Village à Manhattan. Ses employés de l’époque avaient déclaré s’être servis de ses cendres pour rouler des joints sur le toit du World Trade Center. Le magazine a ensuite résisté à la guerre des drogues qui subsistaient aux Etats-Unis dans les années 1980, mais le magazine a connu un déclin dans les années 2000 avec le développement du numérique, où les lecteurs se sont redirigé vers le site web.

High Times a été crée à la même période que des revues notables comme Rolling Stones ou encore Playboy. Le magazine a été ancré dans cette période marquée par des bouleversements sociaux et politiques et s’est inscrit durablement dans la culture américaine.

Mehdi Bautier

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !