La « guerre contre la drogue » de Nixon créée pour discréditer la communauté noire

Nixon guerre contre les drogues

Dans le numéro de ce mois du Harper’s Magazine, l’article de une aborde l’échec de la prohibition des drogues aux Etats-Unis. Son auteur, Dan Baum, ouvre son article « Legalize it all : how to win the war of drugs » avec une question qu’il a posée en 1994 pendant une interview avec John Ehrlichman, l’ancien conseiller en chef du président Nixon : « Comment les Etats-Unis se sont enfoncés dans une politique de prohibition de la drogue qui a produit autant de misère et si peu de bons résultats ? ».

PUBLICITE

La réponse de John Ehrlichman est étonnante : « La campagne de Nixon en 1968, et le mandat de Nixon ensuite à la Maison Blanche, avait deux ennemis : la gauche pacifiste et les noirs. Vous comprenez ce que je dis ? Nous savions que nous ne pouvions pas rendre illégal le fait d’être contre la guerre ou d’être noir, mais en faisant en sorte que le public associe les hippies avec le cannabis et les noirs avec l’héroïne, et en criminalisant les deux très lourdement, nous pouvions déchirer ces communautés. Nous pouvions arrêter leurs leaders, faire des descentes dans leur maison, interrompre leurs meetings, et les calomnier jour après jour aux journaux télé du soir. Savions-nous que nous mentions sur les drogues ? Bien sûr. »

John Ehrlichman est mort en 1999, il est donc dur de vérifier la véracité de ces paroles, mais les statistiques montrent bien que des arrestations en rapport avec la drogue disproportionnées et des incarcérations de masse au sein de la communauté noire.

Les réactions ne se sont pas faites attendre, notamment la Drug Policy Alliance : « Tout cela nous fait dire que le racisme institutionnel est imprégné dans la guerre contre la drogue, et que ses influences préjudiciables ont largement dépassé l’héritage de Nixon ».

L’auteur de l’article Dan Baum conclut son article après avoir rappelé que la guerre contre la drogue initiée par Nixon a coûté des milliards de dollars et détruit des millions de vies avec des punitions drastiques : « Maintenant, pour la première fois, nous avons une opportunité de changer les choses… en légalisant les drogues ».

En avril, les Nations Unies se réunissent en effet à New York pour une General Assembly Special Session (UNGASS) qui discutera de la politique globale des drogues. Nombre d’associations, dont des françaises, se réuniront en marge de ce sommet pour tenter d’influencer le texte qui sortira de cette session vers une voie qui garantirait la fin de la guerre mondiale contre les drogues.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé 1 million de dollars de recette
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé les 1 million de $
CBD en Slovaquie
La Slovaquie déclassifie le CBD de la liste des substances psychotropes
Magasin de cannabis en Ontario
L’Ontario : deuxième tirage au sort des licences de vente de cannabis
Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Laisser un commentaire