Suivez-nous

Cannabis au Royaume-Uni

Plus d’un million de Britanniques achète illégalement du cannabis pour se soigner

Enquête cannabis médical au UK

Un sondage YouGov commandé par le Centre for Medicinal Cannabis révèle que près de 3% de la population adulte britannique utilise du cannabis pour traiter une ou plusieurs maladies, avec une présence dans tous les groupes d’âge, classes sociales et sexes.

PUBLICITE

L’étude prospective a interrogé plus de 10000 personnes représentatives de la population adulte du Royaume-Uni entre le 23 et le 30 octobre 2019.

Plus de la moitié consomme du cannabis tous les jours et la dépense moyenne est de 163£ par mois (190€). Les patients dépensent ainsi plus de 2,6 milliards de livres sterling par an (3 milliards d’euros) pour du cannabis au marché noir.

L’enquête suggère que les personnes atteintes de la maladie de Huntington sont les plus susceptibles de prendre du cannabis pour leur maladie, avec plus des deux cinquièmes des patients qui reconnaissent en prendre. Près d’un tiers des personnes atteintes de la maladie de Parkinson et un cinquième des personnes atteintes de SEP affirment également utiliser le médicament illégalement pour soulager leurs symptômes.

Les personnes souffrant de dépression constituent le groupe le plus important d’automédication avec du cannabis, avec plus de 650 000 personnes, qui représentent encore moins d’une personne sur dix souffrant de dépression. 325 000 personnes souffrant de douleur chronique forment le deuxième groupe le plus important de consommateurs médicaux, tandis que 183 000 personnes utilisent du cannabis pour traiter l’insomnie.

PUBLICITE

Enquête sur le cannabis médical au UK

Les résultats de l’enquête ont été publiés dans le rapport du Centre for Medicinal Cannabis, « Left Behind – The Scale of Illegal Cannabis Use for Medicinal Intent« , une organisation représentant les fabricants de cannabis britanniques. Il appelle le gouvernement à revoir d’urgence les politiques qui empêchent les gens d’accéder légalement aux médicaments à base de cannabis.

Le rapport indique que « Le coût monétaire, éthique et social pour les personnes utilisant du cannabis pour soulager leurs symptômes est élevé et les expose inutilement à des risques personnels importants. À l’heure actuelle, il existe un nombre limité d’essais cliniques de taille appropriée évaluant la valeur thérapeutique des médicaments à base de cannabis, reflétés récemment par les appels de l’Institut national pour l’excellence en matière de santé et de soins [NICE] et de l’Institut national de recherche en santé pour une recherche ciblée.  »

Le Royaume-Uni a légalisé le cannabis en 2018, mais les conditions d’accès sont tellement strictes que seuls quelques patients ont pu s’en voir prescrire par le Système de Santé britannique. Les malades les plus fortunés peuvent payer une ordonnance privée à 700€ par prescription et s’en voir distribuer plus facilement. Les patients pris avec du cannabis sans ordonnance risquent jusqu’à cinq ans de prison, une amende illimitée ou les deux.

PUBLICITE

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !