Royaume-Uni : le gouvernement refuse d’accorder une prescription de cannabis à un enfant épileptique

Traitement de l'épilepsie par le cannabis

Alors qu’un projet de loi pour légaliser l’usage médical de cannabis doit passer en seconde lecture au Parlement vendredi prochain, le gouvernement britannique a refusé d’accorder une prescription de cannabis médical à un enfant de 6 ans, épileptique, et qui avait vu son état s’améliorer après avoir pris un traitement à base de cannabis à l’étranger.

Alfie Dingley souffre d’une forme très rare d’épilepsie infantile (PCDH19) qui lui provoque de nombreuses crises, jusqu’à 3000 par an. Seuls 9 enfants ont été diagnostiqués dans le monde avec cette épilepsie.

En septembre dernier, Alfie est allé aux Pays-Bas pour prendre un traitement à base de cannabis (du Bedica et du Bendrolite de chez Bedrocan) prescrit par un neurologiste pédiatrique, et a vu le nombre de ses crises diminuer, tout comme leur durée et leur intensité.

Les députés du groupe inter-partis sur la réforme des politiques publiques des drogues ont appelé la Secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Amber Rudd, à décerner une autorisation à Alfie pour continuer à prendre son traitement actuellement illégal au Royaume-Uni, en raison de la présence de THC.

La Secrétaire d’Etat à l’Intérieur a refusé de lui accorder une licence médicale, expliquant qu’il était considéré que le cannabis « n’avait aucun bienfait médical » et que ce médicament « ne peut concrètement être prescrit, administré ou fourni au public » en raison de sa classification à l’Annexe 1 des substances contrôlées.

La mère d’Alfie explique qu’à l’étranger, son fils n’a pas eu une seule crise en 24 jours.

« Nous n’avons jamais imaginé à quel point cela fonctionnerait. C’est juste un garçon de six ans, il mérite une vie heureuse. Nous avons trouvé quelque chose qui le rend heureux et maintenant nous devons le lui enlever. »

Sa dose quotidienne de cannabis ne consiste pourtant qu’en trois gouttes d’huiles de cannabis Aujourd’hui, la dose de stéroïdes qu’il prend quotidiennement pourrait le mener tôt ou tard à des défaillances d’organe, des psychoses et même la mort, selon la mère d’Alfie.

« Nous voulons revoir notre bébé, nous voulons donner à Alfie la chance d’une vie heureuse qu’il mérite plus que tout. Il a vécu plus de choses que la plupart des personnes. Il mérite d’avoir une vie merveilleuse pleine de joie, pas la douleur dont il souffre actuellement. »

Plusieurs études cliniques se penchent actuellement sur l’efficacité du cannabis sur l’épilepsie, par exemple en Irlande ou au Danemark.

Catégories liées : Epilepsie

Articles liés

Derniers articles

Feuille de cannabis au Québec
Le Québec interdit la représentation d’une feuille de cannabis
Cannabis médical en Irlande
Ecosse : le gouvernement à l’écoute des partisans du cannabis médical
Culture de cannabis en Géorgie
La Géorgie veut faire pousser et exporter du cannabis, sans autoriser sa consommation
L'Afrique du sud légalise l'usage privé de cannabis
La Cour Constitutionnelle sud-africaine légalise l’usage privé de cannabis
meilleur vaporisateur kandypens
Quel est le meilleur vaporisateur Kandypens ?
Coca Cola au cannabis
Coca-Cola lorgne le marché du cannabis
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire