Le British Medical Journal appelle (de nouveau) à la légalisation de toutes les drogues

Légalisation des drogues

Le British Medical Journal, une des plus vieilles revues de médecine générale du monde, appelle à la légalisation de toutes les drogues, à leurs régulations et à leurs taxations dans un nouvel numéro dédié à l’étude des lois sur les drogues et aux politiques de santé publique.

Dans la préface de l’étude, l’éditrice en chef du BMJ, Fiona Godlee, expose les faits indiscutables, les chiffres qui amènent à la réflexion.

Elle estime en effet que chaque contribuable britannique dépense 450€ chaque année dans la guerre aux drogues. Et pour combattre la montée des crimes violents, la nouvelle politique du Royaume Uni, dénomée Serious Violence Strategy, propose de dépenser 45 millions d’euros supplémentaires dans des politiques de prohibition des drogues.

Le BMJ estime que les mesures proposées ne seront pas à même de s’attaquer aux crimes liés aux drogues, et rapproche l’épidémie de violences au couteau de l’arrivée massive de fentanyl et de cocaïne sur le marché noir.

Par ailleurs, le Royaume-uni est le premier exportateur de cannabis médical en Europe, alors qu’il continue à pénaliser son utilisation médicale et récréative pour ses propres concitoyens.

Fiona Godlee conclut en disant qu’il n’existe aucune justification rationnelle à pénaliser les drogues, la répression n’arrivant pas à arrêter les violences ou à éloigner les substances dangereuses des consommateurs. Elle permet d’ailleurs au marché noir de se développer et de nuire à la santé publique.

Le même journal avait déjà appelé à la légalisation des drogues en 2016. Leur point de vue se veut d’ailleurs le plus objectif possible, comme l’écrit Fiona Godlee :

« La question n’est pas de savoir si les drogues sont bonnes ou mauvais. C’est un avis basé sur des données probantes conformes à la vision de la santé publique en matière de crimes violents. »



Suivez-nous sur Telegram

Articles liés

Derniers articles

Conférence 2018 de l'UFCM
1er juin 2018 : 7è conférence internationale de l’UFCM-I-Care
Vente de chanvre en France
A Castres, du Cannabis Sativa en jardinerie
Epidiolex
Etude : l’Epidiolex réduit de 42% les crises d’épilepsie
Dispensaire de cannabis en Afrique du Sud
Le premier dispensaire de cannabis d’Afrique ouvre à Durban North
Odeur de cannabis en Californie
Californie : une ville produit tellement de cannabis que les habitants se plaignent de l’odeur
Bilan de la Cannaparade 2018
Cannaparade 2018 : le bilan

Laisser un commentaire