Suivez-nous
Enchère CBD

Réduire sa tolérance au cannabis

Publié

le

Réduire sa tolérance au cannabis

Les consommateurs réguliers de cannabis savent que leur tolérance au cannabis varie au fil du temps. Malgré des alternances entre les variétés ou le changement de méthode de consommations, certains usagers sentent moins les effets du cannabis après un usage répété. C’est qu’il est sans doute temps de faire une pause, soit pour tester sa dépendance au cannabis, soit par abaisser son niveau d’accoutumance.

PUBLICITE

Pourquoi réduire sa tolérance au cannabis ?

Le cannabis ne tue pas les cellules du cerveau comme la méthamphétamine. Contrairement à l’alcool, il ne fait pas disparaître les connexions entre ces cellules. Mais la consommation répétée de cannabis entraîne un effet diminué mieux connu sous le nom de « tolérance » : le consommateur a besoin de plus de produit pour avoir le même effet.

Une pause dans sa consommation de cannabis permet ainsi de nettoyer son corps des cannabinoïdes accumulés, comme le THC. Les nombreuses recherches sur le sujet pointent toutes vers la même direction : les consommateurs réguliers de cannabis développent une tolérance à la drogue. Une étude du Dr. Miles Herkenham de l’Institut National sur la Santé Mentale sur le système endocannabinoïde en est venu à la conclusion suivante :

« Les effets dépendent du temps et des doses, et sont réversibles. Il apparaît également qu’ils sont en lien avec les récepteurs cannabinoïdes. Le résultat de l’étude a des implications quant aux conséquences de l’usage chronique et à haut niveau de drogue, suggérant que les effets diminuent alors que les quantités consommées peuvent augmenter. »

Alors qu’il est possible de devenir très tolérant au cannabis et à ses effets, cette accoutumance peut être inversée en faisant une pause dans sa consommation. Certains réduiront juste leur consommation alors que d’autres arrêteront d’un coup.

PUBLICITE

Cette pause peut aussi consister à changer sa routine de consommation, ce qui peut avoir des conséquences sur l’effet du cannabis et la manière dont il interagit avec l’esprit et le corps.

Les raisons d’une pause peuvent être nombreuses : nouveau travail ou entretien d’embauche avec un test de drogue, vacances dans un pays peu tolérant sur le cannabis, faire des économies, retrouver une vie sans cannabis, etc…

Quelle que soit la raison, cette pause devrait offrir de nouvelles perspectives au consommateur, notamment se rendre compte des effets du cannabis.

Comment se développe la tolérance au cannabis ?

Le THC provoque une tolérance par l’activation répétée des récepteurs CB1. Cette activation répétée conduit d’abord à une désensibilisation, qui est l’affaiblissement de la réponse au THC, suivie d’une internalisation, qui est l’élimination des récepteurs CB1 de la surface de la cellule. A ce moment-là, le consommateur devra absorber plus de THC pour ressentir un effet similaire.

PUBLICITE

La différence entre les deux est que les récepteurs désensibilisés sont toujours disponibles pour que le THC s’y lie, mais quand il se lie, son impact est plus faible qu’il ne l’était auparavant. Les récepteurs internalisés ne sont plus disponibles pour que le THC se lie, car ils sont introduits dans la cellule cérébrale à partir de la surface où ils restent ou se décomposent en parties plus petites.

L’activation des récepteurs CB1 par le THC initie ces processus. Comme les récepteurs CB1 sont fréquemment activés, ils deviennent moins associés aux composants qui stimulent les récepteurs.

Les récepteurs CB1 désensibilisés ne sont, eux, plus actifs. Par conséquent, si vous continuez à consommer du THC, il aura moins d’effet sur le fonctionnement du cerveau car il dispose alors de moins de récepteurs pour qu’il agisse.

Combien de temps pour se désaccoutumer du cannabis ?

Le temps nécessaire pour réduire sa tolérance du cannabis n’est que de quelques jours. Pour revenir à une routine habituelle, il faut entre une et deux semaines.

Le corps a en revanche besoin d’au moins 30 jours pour se nettoyer totalement des cannabinoïdes acccumulés.

Se remettre au sport, ou n’importe quelle autre activité socialisante, est une bonne solution pour éviter de se voir revenir trop rapidement vers le cannabis.

Les consommateurs qui  font une pause dans leur usage de cannabis et qui recommencent ensuite devraient reprendre progressivement. Les effets du cannabis seront en effet plus forts les premières fois, avec des risques que cela les surprenne.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

5 Commentaires

5 Comments

  1. Perret

    16 juin 2017 à 18 h 01 min

    J’ai fais une pause d’un mois et quand j’ai repris le cannabis l’effet était impressionnant et incroyable, cela permet de ne pas devenir totalement accro et de garder du recul sur le cannabis. Excellent de faire des pauses!

  2. Alexi Bernhart (El Asticot)

    4 septembre 2017 à 7 h 50 min

    Je suis à ma première semaine de pause. J’en ai déjà fait pendant 2-3 semaines à cause des fins de mois difficiles, mais j’ai du arrêter pour ma copine qui ne veut pas que je fume par peur pour ma santé (même si je sais qu’elle se trompe vu ma conso légère)
    Mon sommeil est léger mais je m’en sors plutôt bien pour l’instant, mais le manque est quand même bien là, puisque j’aime trop cette plante et que je n’avais pas envie de m’arrêter au début, mais je sais que je peux tenir encore un peu et puis je reprendrais de temps en temps, pour garder les meilleurs côtés

  3. FreezeFrozen

    4 septembre 2017 à 13 h 02 min

    plusieurs pauses à mon actif, principalement liées à des voyages à l’étranger, mais pas uniquement. Changement de mode de consommation ( vaporisateur ), sortie du tabac (et du chichon que je fumais du matin au soir pendant 15/20 ans) … rien n’est impossible , et en retour on retrouve des effets bien plus nets oui

  4. stevenson mervil

    4 septembre 2017 à 15 h 15 min

    J’ai un système de novice en ce qui a trait aux effluves du cannabis. Pourtant je fume depuis un bon moment. C’est peut être dû à mes moments de pause. Ceux-ci varient de 5 jours à une semaine. J’appelle ça une période de sevrage au cours de laquelle mon corps adopte de nouvelles habitudes. Je crois ainsi que je peux éviter une dépendance physique et psychologique avec cette méthode.

  5. stevenson mervil

    4 septembre 2017 à 15 h 15 min

    J’ai un système de novice en ce qui a trait aux effluves du cannabis. Pourtant je fume depuis un bon moment. C’est peut être dû à mes moments de pause. Ceux-ci varient de 5 jours à une semaine. J’appelle ça une période de sevrage au cours de laquelle mon corps adopte de nouvelles habitudes. Je crois ainsi que je peux éviter une dépendance physique et psychologique avec cette méthode.

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Promo été
PevGrow Dictionnaire
Expogrow 2022

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.


Découvrez le CBD France avec Le Chanvrier Français

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !