Espagne : Podemos pour la légalisation du cannabis

Podemos et le cannabis

Pablo Iglesias, leader du parti espagnol de gauche Podemos, s’est déclaré pour la légalisation du cannabis en Espagne. Il souhaite une régulation d’Etat à l’uruguayenne pour satisfaire la demande et recueillir des taxes sur les transactions.

PUBLICITE

« Fumer un joint n’est pas sain, tout comme se servir un verre de rhum »

Le chef de file du mouvement Podemos s’est prononcé durant l’émission populaire El Hormiguero. Il vante les mérites du système uruguayen tout en restant favorable à une mise en place d’un marché privé à l’Américaine.

« J’ai vu ce qu’il se passe en Oregon et ce qui arrive en Uruguay, la légalisation fonctionne bien ».  Il continue son discours. « Ils ont réduit la criminalité liée à la question du cannabis. Ils ont soulevé de nombreuses taxes et ont rationalisé une chose que tout le monde souhaite ».

Il n’hésite pas à dire avoir fumé étant jeune : « Fumer un joint n’est pas sain, tout comme se servir un verre de rhum ». Malheureusement les sous titres ne sont pas disponibles sur cette vidéo. Seuls les hispanophones pourront faire connaissance avec l’une des nouvelles figures de la gauche espagnole.

L’Espagne et les Cannabis Social Clubs

La ville d’ Alicante, longtemps considérée comme la plaque tournante du cannabis en Europe, vient d’autoriser les Cannabis Social Clubs, à l’instar de Barcelone. En respectant un cahier des charges exigeant, ces associations pourront désormais distribuer du cannabis librement.

Pour éviter les amendes allant de 2000 à 300 000€, les CSC devront remplir quelques conditions. Tout d’abord, il doivent signer un acte notarié (contrat de confiance) avec la Mairie d’Alicante. Si le propriétaire enfreint  ce contrat, le Cannabis Club pourrait fermer immédiatement.

Ils devront se tenir à plus de 300 mètres des écoles, lieux de cultes et clubs de sport, et pour éviter une concurrence acharnée, être éloigné chacun de plus d’un kilomètre.

De plus ces cannabis clubs ont interdiction d’organiser des événements avec des artistes, restaurants ou bars. «  Il faut s’assurer qu’il ne font que ce pourquoi ils ont une licence, consommer du cannabis ».

Pablo Iglesias soulève le problème de la tolérance espagnole. Les Cannabis Clubs permettent aux consommateurs de s’épanouir, mais aucune taxe ne rentre (pour l’instant) dans les caisses de l’Etat.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé 1 million de dollars de recette
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé les 1 million de $
CBD en Slovaquie
La Slovaquie déclassifie le CBD de la liste des substances psychotropes
Magasin de cannabis en Ontario
L’Ontario : deuxième tirage au sort des licences de vente de cannabis
Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Laisser un commentaire