L’Espagne : le nouveau moteur du cannabis en Europe ?

L'Espagne le nouveau moteur du cannabis en Europe?

La législation concernant la culture, la vente et la consommation du cannabis en Europe varie d’un pays à un autre. En Espagne, consommer et posséder du cannabis dans la sphère privée est toléré, à condition que la quantité n’excède pas cinq grammes. La consommation ne sera pas jugée pénalement car le pays ne considère pas qu’une simple possession de cannabis soit un crime. En revanche, la consommation est interdite dans les lieux publics, selon la loi civile de 1992.

La production de cannabis en Espagne a considérablement augmenté ces dernières années. La preuve en est : plus de 300 000 plantes ont été saisies en 2015. Des laboratoires de cannabis sont implantés dans le pays et sont exploités par des groupes organisés qui souhaitent exporter du cannabis dans le Nord de l’Europe.

L’Espagne : Une source d’approvisionnement européenne 

Le pays a longtemps été considéré comme le point d’entrée du cannabis en Europe, plus particulièrement celui de la résine du cannabis qui provient du Maroc. Dorénavant, la production du cannabis à l’échelle locale s’est accrue. Les saisies de culture de cannabis ont augmenté de 53,6% entre 2013 et 2014 puis de 40,3% en 2015. Deux cas récents s’ajoutent à ce constat :

Une série de quatre saisies de cannabis en 48h dans le sud-ouest de la France

Le 23 mai 2017, les douaniers d’Hendaye (Pyrénées-Altantiques) une ville située non-loin de la frontière espagnole, interceptent des véhicule immatriculés aux Pays-Bas. Ils ont retrouvé 167 paquets de cannabis d’un poids total de 134 kg, dissimulés dans les fourgons. Ces conducteurs d’origine hollandaise ont été interpellés. Le lendemain matin, les douanes perquisitionnent un autre véhicule conduit par un chauffeur roumain qui transportait 415 kg de résine de cannabis. Le jour même, une autre brigade, cette fois-ci celle de Millau (Aveyron), contrôle un camion immatriculé en Espagne et en provenance du pays, où ils trouvent pas moins de 408 kg de haschich. Enfin le même soir, la brigade des douanes de Narbonne (Aude) intercepte un camion immatriculé en France qui provient également du pays basque. Il y retrouvent près de 313 kg de cannabis.

Une nouvelle saisie ce jeudi 8 juin dans le sud-ouest

Hier, 76 kilos de résine de cannabis ont été trouvé dans une voiture de location près de Bayonne (Pyrénées-Atlantique). Un jeune nantais conduisait cette voiture et les douanes l’ont interpellé par hasard sur l’autoroute qui remonte d’Espagne. La police judiciaire de Nantes a saisi l’affaire, il est en garde à vue et passera aujourd’hui devant le juge. Le jeune homme est soupçonné d’être « un trafiquant ou importateur ».

Groupes organisés

Francisca Pérez, 50 ans, est surnommée « la Présidente ». Elle connaîtrait un business florissant autour du cannabis à Marabella dans le sud espagnol et aurait installé différents laboratoires dans le pays. « Les gangs s’emparent du marché du cannabis car c’est largement profitable. Les prix varient entre 5 à 25 euros le gramme et les sanctions sont moins importantes que d’autres drogues. Vu que chaque plantation est de petite taille, lorsqu’ils sont arrêtés, ils sont relâchés très vite » affirme un policier espagnol.

D’après les données du site d’information de l’European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction (EMCDDA), la police espagnole a saisi plus de 379.8000 plantes de cannabis en 2015, une quantité qui a largement dépassé le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

Laurent Laniel, un analyste scientifique de l’EMCDDA a déclaré que « la résine de cannabis a toujours été un produit en abondance en Espagne mais aussi en France et en Italie. Dans ce sens, l’Espagne fait partie d’une tendance européenne générale » a t-il déclaré. Il ajoute ensuite « Par conséquence, l’Europe devient un large producteur de cannabis qu’il n’était pas auparavant. Et l’Espagne est certainement l’un des pays qui a été récemment pris lourdement dans ce mouvement ».

A Valence en décembre 2016, un gang a été pris par les policiers espagnols en train de vendre du cannabis dans des cargaisons de légumes à destination de l’Allemagne et de la Pologne. Le mois dernier, la police a encore trouvé des plantations qui étaient emballées et cachées dans des boîtes en marbre dans des camions à destination de Liverpool.

Franscico Babín, un délégué du gouvernement espagnol à la politique des drogues a déclaré « Le nombre de saisies relatif au cannabis en Espagne a considérablement augmenté, non seulement les opérations, mais aussi les quantités saisies, et la production de cannabis espagnol exporté dans les autres pays européens. Cela ne fait aucun doute que le cannabis est une drogue à la mode de nos jours. »

Mehdi Bautier

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire