Le maire de Copenhague veut une distribution du cannabis par les autorités publiques

Copenhague cannabis

Les autorités de Copenhague essayent une nouvelle fois de légaliser le cannabis. Pour la quatrième fois, la ville soumet au gouvernement central plusieurs modèles de légalisation encadrée.

Le maire de Copenhague Frank Jensen essaye pour la quatrième fois de légaliser le cannabis dans sa ville. Sous forme de test grandeur nature, le maire propose que les autorités publiques vendent du cannabis aux clients. Frank Jensen voudrait prouver qu’une légalisation encadrée ferait baisser la délinquance et la violence.

Une alliance inattendue

Cette initiative est issue d’une coalition entre le parti Liberal Alliance et le parti Red-Green Alliance, socialiste et écologiste. Ensemble, ils déclarent vouloir lutter contre l’augmentation du nombre de fusillades entre gang rivaux.

« Le mois dernier, nous avons constaté une intensification des affrontements entre les différents gang qui se partagent le marché noir. Ces fusillades menacent directement nos citoyens. » déclare Heidi Wang, conseiller municipal du parti Liberal Alliance.

Christiania, la Ville libre au centre des tensions

Christinia est un quartier de Copenhague réputé pour son marché de cannabis en plein air. En vente libre dans les étals, le cannabis fait fonctionner l’économie locale et attire les touristes. Cependant, tout n’est pas vert dans ce quartier. En septembre deux policiers et un marchand furent blessés par balle alors que la police tentait d’arrêter un gros poisson.  L’assaillant succombera à ses blessures quelques jours plus tard. Selon le journal The Local, le cannabis pour le simple quartier de Christinia représenterait un marché de 135 millions d’euros par an.

Le gouvernement national de centre-droit refuse pour le moment de mettre en route un système d’essai pour le cannabis récréatif. Ils ont pourtant autorisé un essai sur 4 ans, dans tout le pays, pour l’utilisation du cannabis thérapeutique d’ici 2018.

Au Danemark, les récents sondages montrent que 88% des personnes seraient favorables au cannabis médicinal et plus de la moitié de la population approuve une légalisation à des fins récréatives.

Théo Caillart

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire