Danemark : un ex-ministre poursuit l’Etat pour légaliser le cannabis

Manu Sareen

Manu Sareen, ancien ministre pour l’Egalité du Danemark, estime que les projets d’essais médicaux sur le cannabis vont trop lentement. Il poursuit donc l’Etat danois en justice et demande à l’Agence danoise du médicament de légaliser l’utilisation médicale du cannabis.

« Je ne peux pas attendre et les Danois n’attendront pas », explique-t-il. Manu Sareen a un rapport tout particulier au sujet. Chef de file du parti social-libéral danois, il utilisait de l’huile de cannabidiol (CBD) pour gérer son stress et la pression de son ministère regroupant 4 portefeuilles.

Depuis 2011, un médecin danois peut prescrire du cannabis médical, sous forme de Sativex (THC et CBD naturels), Marinol ou Nabilone (THC synthétique). Le choix est donc réduit pour les patients qui finissent souvent par se fournir au marché noir.

Un projet pilote de programme de cannabis médical commencera au 1er janvier 2018 au Danemark et durera 4 ans. A l’issue de ce test, un rapport se basant sur des évaluations en continu sera rédigé et conclura sur l’opportunité de légaliser le cannabis médical.

Mais 4 ans, c’est long, et Manu Sareen insiste sur l’urgence du sujet. Son plan d’attaque est de montrer que l’interdiction d’import de médicaments à base de cannabinoïdes sur le sol danois viole la règle de libre-circulation des marchandises en Europe.

Selon Le Monde, le directeur de l’Agence du médicament danoise doute de l’issue positive de la plainte, tout en insistant sur la nécessité de faire des tests avant de légiférer.

Manu Sareen, en plus de sa plainte, a décidé de créer une association de patients pour le cannabis médical, sous l’initiative Legalize Nature, accompagné d’un crowdfunding pour participer aux frais d’avocat et l’équipe derrière la plainte.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire