Le New-Jersey repousse la légalisation du cannabis à la fin de l’été

New Jersey cannabis

En Novembre dernier, les citoyens du New Jersey élisaient leur nouveau gouverneur, Phil Murphy, démocrate pro-légalisation qui annonçait vouloir légaliser le cannabis récréatif dans les 100 jours après son investiture.

PUBLICITE

Malgré la volonté du gouverneur, le Sénat et l’Assemblée continuent de repousser les propositions de loi. Le Parlement du New Jersey a placé la priorité sur le projet de loi budgétaire, bouclé in extremis le 1er juillet, avant de considérer à ouvrir le débat sur la légalisation du cannabis récréatif. Les habitants du New Jersey, eux, sont déjà en faveur d’une légalisation selon les derniers sondages.

Cannabis médical au New Jersey

Alors que le cannabis récréatif tente de se frayer un chemin, le cannabis médical est légal depuis 2010 dans le New Jersey. Les trop fortes restrictions imposées par l’ancien gouverneur conservateur Chris Christie rendaient extrêmement compliqué l’accès aux médicaments. Murphy a assoupli les conditions du programme en début de mandat, en l’ouvrant rapidement à plus de patients. Il a également confié la mission au sénateur Joseph Vitale de proposer une réforme du programme de cannabis médical.

Côté offre par exemple, seulement six enseignes sont actuellement autorisées à cultiver et à vendre du cannabis médical, restreignant de fait la disponibilité des traitements. Joseph Vitale propose entre autre :

  • d’augmenter la quantité de cannabis autorisée pour les patients
  • de faire sauter les limites de prescription pour les personnes en fin de vie
  • d’étendre la durée de prescription à 180 jours au lieu de 90
  • d’autoriser les soignants à administrer du cannabis
  • de ne pas limiter le nombre de médecins pouvant prescrire du cannabis
  • de protéger les patients traités avec du cannabis en matière d’emploi, de logement ou d’éducation
  • de confier 15% des licences à des entreprises gérées par des femmes, des personnes issues des minorités ou des vétérans

Une décision rattachée au budget de l’Etat

Malgré la proposition d’un autre sénateur, Nicholas Scutari, de combiner l’extension du dispositif médical du cannabis et la légalisation pour les adultes, il est peu probable que le législateur se penche sur le sujet avant la rentrée.

D’ici là, Scutari a toutefois prévu de créer une « commission de surveillance de la marijuana » qui serait chargée de faire évoluer les programmes de cannabis existants. Sa proposition amasse déjà de nombreuses critiques sur son potentiel fonctionnement, certains craignant que cette commission s’accapare la distribution de cannabis dans l’Etat.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Ouganda et cannabis médical
L’Ouganda fournira-t-il vraiment l’Allemagne et le Canada en cannabis médical ?
Prescription de cannabis médical en France
Les Pays-Bas vont augmenter leur production de cannabis médical
cannabis et conduite automobile
Etude : les légalisations du cannabis n’ont pas augmenté le nombre d’accidents de la route aux USA
Déchets du cannabis en eau potable
Le Cannavore transforme les déchets du cannabis en eau potable
Programme Expogrow 2019
L’Expogrow 2019, c’est ce week-end
Cannabis dans le Maine
2 ans après la légalisation, le Maine publie son projet de régulation du cannabis

Laisser un commentaire