En Utah, la légalisation du cannabis médical menacée par l’Eglise mormone

salt lake city eglise mormone

Une proposition de loi visant à légaliser le cannabis médical sera soumis au vote des habitants de l’Utah au scrutin de novembre. Alors que des sondages estimaient à 60% le taux d’électeurs favorables, les leaders de l’Eglise mormone, la plus grande institution sociale et religieuse de l’Etat, viennent de se prononcer contre. Etant donné que 60% des habitants de l’Utah sont mormons, leur position met en péril l’accession de la proposition au statut de loi.

Une loi menacée

Les partisans de la loi ont collecté plus de 150 000 signatures et ont dû mettre en défaite une opposition féroce composée d’un puissant lobby de médecin et de la DEA. La proposition de loi prévoit la possibilité d’acheter jusqu’à 57 grammes de cannabis médical toutes les deux semaines mais n’auront pas le droit de la fumer, ils devront l’inhaler sous forme de vapeur, le manger ou l’ingérer sous forme de pilules.

Malgré ces restrictions, les leaders mormons persistent à voir la plante comme une drogue en arguant que cette loi nuirait au travail de la police et compromettrait la santé et la sécurité de l’Etat. Une position conservatrice que les Etats voisins du Colorado et du Nevada, qui comporte également une importante population mormone, ne partagent pas. Et plus encore, les leaders mormons de ces Etats n’ont pas discriminé les usagers de cannabis médical qui font usage d’un médicament approuvé par et dans leur Etat.

La proportion des leaders mormons de l’Utah qui fustigent la proposition a augmenté et leur position place les patients et les médecins mormons face à un dilemme de taille : suivre les indications de l’Eglise ou se soigner avec un médicament qui soulage les douleurs et traite des maladies parfois résistantes à la médecine traditionnelle.

M. Schanz, mormon et directeur de la campagne en faveur de la proposition, est cependant confiant quant à l’avenir de la loi : « Nous pensons qu’en novembre, les habitants de l’Utah vont prendre parti pour les patients en affirmant que les gens qui font usage du cannabis à des fins médicales sont bien des patients et non des criminels ». Il ajoute qu’en tant qu’institution traditionnelle, il n’est pas étonnant que l’Eglise opte pour une position conservatrice mais que sur ces sujets-là qui touchent à leur bien-être et à leur santé, les gens sont plus enclins à militer pour la reconnaissance de leurs droits.

Une position paradoxale

Certains mormons souffrant de douleurs chroniques ou autres affections comme Brian Stoll soulignent le paradoxe de la position de l’Eglise : « Il semble bête que si j’avais vécu dans un autre Etat, je n’aurais pas eu à prendre une décision si difficile ». Brian Stoll a récemment remplacé son traitement au cannabis, pourtant efficace, par un traitement aux opioïdes pour rester en bons termes avec l’Eglise.

Il ajoute : « c’est quand même quelque chose que si je conduis vers l’Est ou l’Ouest, ce soit 100% légal et utile à ma situation. On ne parle pas du récréatif. C’est simplement un médicament ». Un fait que souligne également M. Schanz : “On parle bien de cannabis médical dont la science a prouvé l’efficacité pour les gens en souffrance. On prescrit des pilules aux gens mais ils ne peuvent pas utiliser quelque chose de naturel ».

C’est bien là le paradoxe, alors que la position des leaders mormons sur le sujet est en cohérence avec leur doctrine de vie qui interdit toute substance psychoactive tels que l’alcool, le tabac, les drogues, le café et le thé conformément au Word of Wisdom, l’Eglise autorise les substances psychoactives et addictives dans le cadre de la médication. Ainsi, les opioïdes, qui font un ravage en Amérique du Nord, et les barbituriques sont autorisés mais le cannabis médical qui pourrait s’avérer être un traitement plus doux et plus respectueux du corps pour les mêmes maladies est interdit.

Pourtant la doctrine n’interdit pas spécifiquement le cannabis, elle ne dit rien à son sujet. Sur ce point, les leaders de l’Eglise s’alignent avec la position du gouvernement fédéral et traitent juste le cannabis comme une drogue illicite comme les autres.

Catégories liées : Religion

Articles liés

Derniers articles

constellation brands cannabis
Un accord de 4 milliards de dollars entre un géant de l’alcool et un géant du cannabis
nespresso
Des extractions de cannabis avec une machine à café, oui c’est possible
ontario
L’Ontario annonce des ventes privées pour avril prochain
cannabis cup
Histoire de la High Times Cannabis Cup
action bronson
Le rappeur Action Bronson arrêté au Kosovo pour avoir allumé un joint sur scène
legalize ND
Le Dakota du Nord votera en novembre pour légaliser le cannabis
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire