Israël : les exportations de cannabis médical autorisées de nouveau

Israël cannabis

Suspendues en février 2018 car considérées par le gouvernement comme mal régulées, les exportations de cannabis médical israéliennes sont de nouveau autorisées. Elles sont soumises à des régulations inscrites dans une nouvelle loi qui a fait l’objet d’un examen minutieux par les commissions de la Knesset et les différents ministères. Cette loi a été définitivement approuvée par la Knesset début janvier et a obtenu hier l’approbation du cabinet ministériel. Après un an d’attente, l’industrie de cannabis médical israélienne s’est réjouie de la nouvelle.

Un avenir prometteur

Israël est reconnue mondialement comme un pionnier de l’industrie du cannabis, en particulier du point de vue des technologies notamment de culture et d’extraction. Ce statut de leader est consacré chaque année par la tenue de la Cannatech à Tel Aviv. Cet avantage pourrait valoir à Israël des bénéfices importants sur le marché mondial du cannabis. Selon Forbes, de nombreux pays dont l’Australie, l’Allemagne, l’Autriche et le Mexique sont déjà intéressés à l’idée de commercer avec Israël.

« En Israël seulement, on s’attend à des ventes dépassant le milliard de dollars aux pays intéressés par nos produits » explique Saul Kaye, PDG de iCAN, une compagnie de cannabis médical israélienne. « Israël est parfaitement positionnée pour pénétrer et perturber le marché de cannabis médical qui est estimé à 33 milliards de dollars dans le monde d’ici cinq ans ». Le cour des actions des producteurs de cannabis listés au Tel Aviv Stock Exchange a grimpé après l’annonce de l’accord du gouvernement.

La perspective d’attirer des investissements étrangers et de générer des revenus fiscaux importants était d’ailleurs un élément clé de la recommandation du comité interministériel des ministères de la Santé et de la Finance. C’est sur la base de cette recommandation que le gouvernement israélien avait autorisé une première fois les exportations en 2017. Le comité avait estimé que l’Etat pourrait gagner plus d’un milliard de dollars en taxes sur les exportations.

« J’ai toujours soutenu les exportations de cannabis médical israéliennes et je me réjouis de l’approbation du gouvernement » déclare Moshe Kahlon, le ministre des Finances. « Les exportations de cannabis médical donneront à l’Etat d’Israël un avantage énorme pour connecter la Recherche et le Développement avec l’agriculture et l’industrie du cannabis, elles apporteront des revenus significatifs en devise étrangère et maximiseront les avantages dont l’Etat d’Israël dispose sur la chaîne de production ».

Conformément à la nouvelle loi, les producteurs de cannabis obtiendront leur licence du ministère de la Santé (sous couvert de l’approbation des services de police). Il existe déjà huit producteurs de cannabis médical en activité en Israël ainsi que d’autres entreprises ancillaires liées à la transformation, le marketing et la distribution de cannabis médical. De nombreux fermiers ont d’ores et déjà postulé pour l’obtention d’une licence de culture et leurs candidatures devraient bientôt être étudiées. Le ministre de l’Agriculture Uri Ariel a déclaré que l’approbation des exportations constituait « un message historique aux fermiers d’Israël, aux jeunes fermiers, aux patients et à l’économie israélienne ».

Catégories liées : Business

Articles liés

Derniers articles

ladies of paradise
Ladies of Paradise : un savant mélange de mode, de féminisme et de cannabis
OECCC
Espagne : l’OECCC dénonce un processus d’attribution de licences de culture de cannabis complètement opaque
parlement européen
Le Parlement européen approuve la résolution sur l’usage médical du cannabis
Sébastien et Jagger Cotte
Sébastien Cotte se bat pour légaliser le cannabis médical pour son fils, Jagger, 8 ans
Quand le cannabis devient un produit de luxe
cannabis et musique
Le cannabis améliore-t-il l’expérience musicale ?
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire