Israël : Les ministères des Finances et de la Santé approuvent l’exportation de cannabis

Israël - Les ministères de finance et de santé approuvent l'exportation de cannabis

En mars dernier, le gouvernement d’Israël a approuvé la dépénalisation du cannabis sous forme de contraventionnalisation. Depuis, une équipe inter-ministérielle a été chargée de proposer des amendements, de nouvelles règles et les changements requis pour mener à bien la nouvelle politique.

PUBLICITE

Les équipes inter-ministérielles des Finances et de la Santé se sont mises d’accord sur l’approbation de l’exportation de cannabis à usage thérapeutique, en raison du fort potentiel économique pour le pays.

De même, la réglementation avancée du pays, la recherche et les nombreux essais cliniques sur le cannabis thérapeutique pourraient faire apparaître une forte demande interne pour les produits israéliens à base de cannabis. En janvier dernier, les ministères de l’Agriculture et de la Santé avaient alloué 2,1 millions de dollars à la recherche sur le cannabis.

« L’exportation du cannabis médical va renforcer l’agriculture d’Israël »

Le pays possède actuellement huit producteurs agréés afin de répondre aux demandes des 30.000 patients qui utilisent du cannabis médical dans le pays. Pas moins de 500 producteurs ont demandé une licence de culture de cannabis pour exporter les produits dans les pays qui ont légalisé le cannabis médical. Tous les produits seront admissibles à l’exportation : Les edibles, les huiles de cannabis et naturellement, les fleurs séchées.

Moshe Kahlon, le ministère des Finances, a ainsi déclaré : « L’exportation du cannabis à usage thérapeutique est une industrie qui a un potentiel économique important pour l’Etat d’Israël. Cela va renforcer l’agriculture du pays. Ce sera une opportunité pour le pays d’exploiter son avantage relatif dans le développement de produits médicaux issus du cannabis thérapeutique ».

Par ailleurs, le comité exige que les exportations de cannabis médicinal soient réglementées fermement par le ministère de la Santé. Il a également été exigé que seuls les cultivateurs qui ont été agrées aient l’autorisation d’exporter du cannabis.

Initialement, Ya’acov Litzman, le ministre de la Santé, s’était formellement opposé à cette idée. Mais face au potentiel économique que pourrait engendrer l’exportation de cannabis, il s’est associé au ministre des Finances pour approuver l’exportation, sous certaines restrictions. Il a affirmé : « En raison de l’intérêt international pour le cannabis médical israélien et de son potentiel économique, nous avons convenu avec Mr Khalon d’approuver l’exportation. Nous veillerons à ce que notre secteur de la santé en bénéficie via la hausse des revenus de l’Etat ».

Mehdi Bautier

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
cannabis
Chanvre industriel, bien-être, cannabis médical, récréatif : pourquoi ces distinctions ?
Députés et légalisation du cannabis en France
Députés et cannabis : Entre questions légitimes et clichés sur le cannabis

Laisser un commentaire