Des chercheurs canadiens vont étudier les effets des protéines de chanvre sur l’hypertension

protéine de chanvre en poudre

Des chercheurs canadiens préparent une étude sur les propriétés curatives des protéines de chanvre sur l’hypertension. De précédentes études avaient trouvé des résultats concluants sur les rats hypertensifs. Cette étude sera conduite sur des humains et randomisée. Outre l’hypertension, elle évaluera l’effet d’un régime aux protéines de chanvre sur le poids, le taux de cholestérol, la masse corporelle, les hormones et la production d’insuline.

PUBLICITE

Le fléau de l’hypertension

Selon l’OMS, l’hypertension est devenue une véritable crise sanitaire mondiale : 45 à 51% des morts annuelles dans le monde sont liées à des problèmes d’hypertension, soit environ la moitié, et plus d’un 1,3 milliards de personnes sont actuellement diagnostiquées hypertensives. Non traitée, l’hypertension peut causer des crises cardiaques, des AVC, des maladies rénales, des pertes de vision ou des troubles de l’érection, entre autres. Certaines études suggèrent également qu’une hypertension développée entre 45 et 65 ans peut conduire à des risques accrus de démence plus tard.

Comme le suggèrent ces chiffres, l’hypertension est très répandue et elle risque de l’être encore plus chez les nouvelles générations qui cumulent les comportements à risques (forte consommation de tabac, d’alcool et mauvaise alimentation). Or, les médicaments utilisés dans le cadre de son traitement entraînent de nombreux effets indésirables. « Les médicaments ont de nombreux effets secondaires » explique le Docteur Rotimi Aluko qui dirige l’étude. « Si l’on peut démontrer que cette protéine fonctionne contre l’hypertension, alors les gens pourront prendre une protéine naturelle à la place ».

L’étude

L’étude se déroulera sur 35 volontaires divisés en trois groupes. Le premier groupe ingérera seulement des protéines de chanvre, le second des protéines de chanvre avec des peptides et le troisième des protéines de chanvre avec de la caséine. Les protéines, sous forme de poudre, seront mélangées à un smoothie que les participants devront consommer deux fois par jour pendant trois fois 42 jours entrecoupés par 14 jours de pause. L’état des sujet sera évalué à chaque début et fin de régime. En tout, l’étude durera 22 semaines.

La protéine de chanvre sera fournie par Manitoba Harvest qui sponsorise l’étude. Leur protéine est déjà disponible à l’achat sur le marché canadien et américain sous le nom de Hemp Yeah! Max Protein. L’étude est financée par la Fondation Heart and Stroke du Canada. Le Dr Aluko cherche encore des volontaires et espère pouvoir procéder à l’étude cette année. Si tout se passe bien les résultats devraient être disponibles avant fin 2020 et, s’ils sont concluants, le docteur envisage une étude similaire sur les maladies rénales cette fois.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Chanvre - Santé

Articles liés

Derniers articles

Luxembourg légalisation cannabis
Luxembourg : les premiers détails du plan de légalisation du cannabis récréatif
ukraine cannabis médical
L’Ukraine : la commission des droits de l’homme confirme son projet de légaliser le cannabis médical
parc de gorlitz deal cannabis
Un parc de Berlin définit des zones où les dealers peuvent vendre du cannabis
Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?
danemark cannabis médical
Danemark : le projet pilote de cannabis médical compte déjà plus de 2000 patients

Laisser un commentaire