Etats-Unis : les recherches sur le cannabis bientôt facilitées ?

Etats-Unis : les recherches sur le cannabis bientôt facilitées ?

Les utilisations potentielles du cannabis sont nombreuses, mais néanmoins méconnues. Pour preuve, alors que l’on sait depuis 1985 quelles sont les molécules responsables des propriétés anti-inflammatoire du cannabis, la communauté scientifique commence seulement à effectuer des recherches pour traiter, par exemple, l’endométriose ou bien le cancer. C’est dans le but d’améliorer notre compréhension de cette plante que le sénateur démocrate de l’Illinois Dick Durbin a présenté un projet de loi visant à supprimer toutes les restrictions fédérales pour effectuer des recherches sur le cannabis.

PUBLICITE

La classification du cannabis dans l’annexe I du Controlled Substances Act, -considérée comme la plus dangereuse-  impose des restrictions à l’accès au cannabis et à son utilisation dans la recherche scientifique. Les chercheurs doivent actuellement se soumettre à des démarches en plusieurs étapes pour chaque nouvelle étude sur le cannabis, y compris l’approbation des essais cliniques par la Food and Drug Administration (DEA), l’acquisition de plants de cannabis par l’intermédiaire des National Institutes of Health (NIH), et de nombreuses inspections des installations de la part de la DEA (qui doit donner son approbation spécifique à chaque chercheur pour chaque étude), avant d’être finalement autorisés à commencer leurs recherches. Dans le cadre du projet de Durbin, les établissements de recherche ne devraient se soumettre qu’à une inspection du corps professoral et du personnel de la DEA, valable cinq à dix ans.

« Avec une forme de légalisation en vigueur dans plus de 30 États, et maintenant en Illinois, je souhaite lever les restrictions fédérales afin que nous puissions mener des recherches médicales supplémentaires sur le cannabis. Nous avons besoin d’une meilleure compréhension des utilisations prometteuses du cannabis pour le traitement des patients, ainsi que de l’impact de la consommation du cannabis sur la sécurité publique et sur des populations spécifiques – notamment les enfants, les femmes enceintes et les conducteurs » a écrit Durbin dans un communiqué de presse. Cette loi sur l’Extension de la Recherche sur le Cannabis obligerait ainsi les instituts nationaux de la santé, les centres de contrôle des maladies et l’administration des services de traitement de la toxicomanie et de la santé mentale à élaborer des programmes de recherche.

La loi sur l’Extension de la Recherche sur le Cannabis est appuyée par la Société médicale de l’État de l’Illinois, la Epilepsy Foundation, la Société nationale de la sclérose en plaques, la Fondation Parkinson, la Fondation Michael J. Fox, l’American Public Health Association et la Chicago Medical Society.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis pourrait freiner le MRSA
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis
Canada : une étude s'intéresse aux méthodes de consommation du cannabis
Canada : l’augmentation de la consommation de cannabis ne concerne que les 65 ans et plus
Californie l'ouverture du premier Cannabis Café est prévue pour septembre 2019
Californie : le premier Cannabis Café ouvrira en septembre 2019
Le cannabis pourrait être utilisé pour traiter les symptômes du trouble obsessionnel Compulsif (TOC)
Étude : Le cannabis pour traiter les symptômes du trouble obsessionnel compulsif (TOC)
Le programme de cannabis médical de l'Illinois devient permanent
Le programme de cannabis médical de l’Illinois devient permanent
Arizona Ice Tea se lance dans le cannabis
AriZona Ice Tea se lance dans le cannabis

Laisser un commentaire