Suivez-nous

Cannabis aux Etats-Unis

Hawaï et le New Hampshire en route pour la légalisation du cannabis

Cannabis à Hawaii

2019 est bien partie pour être un bon cru pour la légalisation du cannabis aux Etats-Unis. Des propositions de loi pour légaliser le cannabis médical ou récréatif sont actuellement débattues dans les législatures d’au moins 17 Etats américains. Aujourd’hui, les Etats d’Hawaï et du New Hampshire avancent sur la légalisation du cannabis récréatif. Des propositions de loi en ce sens sont actuellement débattues dans les parlements des deux Etats.

PUBLICITE

Hawaï, le cannabis récréatif en bonne voie

La Commission de la Justice avait tenu une audience pour discuter de la proposition de légalisation du cannabis récréatif introduite au Sénat à la mi-janvier. L’initiative est soutenue par une large partie du Sénat puisque la proposition est co-sponsorisée par 12 sénateurs sur 25. Le président de la Chambre avait annoncé faire du débat sur le cannabis une priorité pour 2019. Le vote, qui s’est tenu la semaine dernière en commission, a été unanime : la proposition a été approuvée après avoir été légèrement amendée.

Celle-ci légaliserait donc la possession, la consommation et la culture du cannabis pour les adultes de plus de 21 ans. Le gouvernement aurait à charge d’accorder les licences pour les activités industrielles liées au cannabis et de récolter la taxe étatique. Dans le projet d’origine, la régulation des ventes de cannabis était le fait du ministère des finances mais, suite à un amendement de la commission, elle serait plutôt à la charge du ministère de la Santé qui supervise déjà le programme de cannabis médical de l’Etat.

Un vote en séance plénière n’est pas encore d’actualité. La proposition doit d’abord passer par d’autres comités. Néanmoins, ce vote est déjà une première victoire pour les sponsors de la loi et les militants du cannabis récréatif. C’est également une première pour l’Etat dont les députés ont souvent rejeté les initiatives de légalisation totale. « C’est la première fois, à ma connaissance, qu’un comité législatif hawaïen approuve une proposition de légalisation » explique Carl Bergquist, le directeur exécutif de Drug Policy Forum of Hawaii (DPFH).

La proposition de loi a également reçu le soutien de la candidate hawaïenne à la présidentielle, Tulsi Gabbard. En revanche, le soutien du gouverneur David Ige n’est pas garanti. Selon le président de DPFH, Nikos Leverenz, « c’est compliqué à dire ». Le gouverneur s’est notamment dit préoccupé par le fait d’aller à l’encontre des lois fédérales. Pourtant, les dispensaires de cannabis médical opèrent déjà malgré elles. Le futur de la loi est donc encore incertain mais si la légalisation est actée alors les ventes pourraient commencer en février 2021 au plus tôt.

New Hampshire, un débat virulent

Au New Hampshire, une situation similaire a lieu : une proposition de légalisation du cannabis récréatif est actuellement débattue dans la Commission de la Justice Criminelle et de la Sécurité Publique. La commission a tenu une audience publique sur la question la semaine dernière et a entendu les deux camps mais elle n’a pas encore voté.

PUBLICITE

La proposition de loi, sponsorisée par le républicain Renny Cushing, légaliserait la possession, la culture, la consommation, le don et l’achat (auprès d’un vendeur licencié) de cannabis. Les casiers judiciaires d’individus arrêtés pour des infractions liées au cannabis seraient effacés et des mesures temporaires visant à limiter la monopolisation du marché par les grandes entreprises seraient mises en place. Elles ont pour but de favoriser le développement des petites entreprises en empêchant par exemple qu’un individu ou un groupe détiennent des intérêts majoritaires dans plus de trois business cannabiques en même temps jusqu’en 2023.

Si la loi passe, la légalisation sera effective après 60 jours. Une commission nommée par le gouverneur commencerait à recevoir des candidatures pour la production de cannabis dès le 1er mai 2020 et pour la vente dès le 1er septembre. En revanche, la proposition de loi du New Hampshire rencontre un problème de taille : l’opposition du gouverneur. Les législateurs vont tenter d’obtenir assez de soutien parmi les parlementaires (au moins deux tiers) pour passer outre son veto.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis aux Etats-Unis

Etats-Unis : Acétate de vitamine E et CBD synthétique en cause dans la crise des vape pen

Maladies respiratoires liées aux vape pen

Près de 380 cas de maladies respiratoires et 8 décès dans 36 Etats américains sont désormais suspectés d’être liés à l’utilisation de cartouches de THC, principalement issues du marché noir.

PUBLICITE

Et si les analyses n’ont pas encore identifié avec certitude le produit responsable, elles auront toutefois permis de distinguer deux contaminants principaux : l’acétate de vitamine E et le CBD synthétique

Acétate de vitamine E

La vitamine E désigne en fait plusieurs types similaires d’huiles appelées tocophérols, et se présente sous différentes formes chimiques de l’alpha-tocopherol, la plus courante, au gamma-tocopherol. Les tocopherols sont couramment issus du maïs et d’autres huiles végétales ou sont synthétisés à partir de pétrole, et différent de la version naturelle avec un isomère supplémentaire. La vitamine E peut être consommée en tant que complément alimentaire, et intégrée dans des produits alimentaires ou cosmétiques.

L’acétate de vitamine E, lui, est la forme ester du tocophérol, plus stable à l’oxydation et avec une durée de conservation plus longue que le tocophérol.

Quelle que soit sa forme, la vitamine E ne s’inhale pas. Les lipides ne font jamais bon ménage avec les poumons et des cas d’intoxication sont rapportés depuis les années 2000. Or, plusieurs rapports indiquent sa présence dans les cartouches analysées par les autorités de santé.

PUBLICITE

Le commissaire à la santé de l’Etat de New York, Howard Zucker, a déclaré que l’acétate était présent dans « presque tous les échantillons contenant du cannabis », et à des « niveaux très élevés », ce qui en fait « un élément clé » de l’enquête de l’Etat. Selon Zucker, l’huile de vitamine E n’a pas été trouvée dans des produits à la nicotine et n’est pas un additif approuvé pour les produits à base de cannabis médical.

La Food and Drug Administration a aussi détecté de l’acetate de vitamine E dans la majorité des produits à base de cannabis analysés dans d’autres Etats.

Comme le rapporte Leafly, l’acétate de vitamine E a été utilisé par les fabricants illégaux de cartouches THC pour diluer le THC sans réduire la viscosité. Plusieurs marques d’acétate ont été identifiées, qui ne précisent bien souvent pas les conditions de son utilisation ou les dangers de l’inhalation sur les poumons, en particulier s’il est chauffé.

CBD synthétique

Les cartouches de THC ne sont pas les seules en cause. Comme le rappelle USA Today, des cartouches à base de CBD synthétique ont envoyé des dizaines de personnes aux urgences ces deux dernières années. Une récente étude d’Associated Press, dans la foulée de cette crise des vape pen, s’est penchée sur des produits suspectés de contenir des cannabinoïdes synthétiques.Sur 350 produits testés, 128 contenaient bien du CBD synthétique.

PUBLICITE

Les bonbons en gélatine et autres edibles comptaient pour 36 des 128 produits incriminés. Le reste était constitué de vape pen. Selon AP, la plupart des tests ont eu lieu dans les États du Sud. Et dans le Mississippi, des laboratoires ont détecté du fentanyl dans certains produits étiquetés CBD.

L’enquête étant axée sur les marques et les produits suspects, ses résultats ne représentent pas l’ensemble du marché du CBD. Le rapport souligne tout de même les dangers des produits au cannabidiol non testés à une époque où les États-Unis sont justement aux prises d’une série de maladies et de décès liés à la vaporisation.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0