Ecosse : première prescription de cannabis médical pour un enfant atteint d’épilepsie

Ecosse : première prescription de cannabis médical pour un enfant atteint d'épilepsie

Le petit Murray Gray est devenu la semaine dernière le premier patient écossais à obtenir une ordonnance pour pouvoir prendre du cannabis médical en toute légalité. Karen Gray, la mère de l’enfant, avait pris l’habitude d’aller aux Pays Bas tous les trois ou quatre mois afin de se procurer du cannabis, malgré le risque d’être arrêtée à la douane britannique. C’est le seul traitement qu’elle a trouvé pour améliorer les crises de son fils, qui avait pris auparavant des médicaments au CBD, mais sans succès probant, puisque l’enfant avait été hospitalisé après avoir pris de l’Epidiolex.

PUBLICITE

Le ministre de l’Intérieur, Sajid Javid, a autorisé l’utilisation de médicaments dérivés du cannabis l’année dernière, mais ils ne peuvent être prescrits que par des médecins spécialistes et ne peuvent pas être importés tant qu’une ordonnance n’a pas été délivrée. Dans les faits, très peu de patients ont accès au cannabis médical.

« C’est une nouvelle incroyable » a précisé Gray. « Nous savions que nous allions, à un moment ou un autre, nous faire arrêter à la douane, c’était toujours très stressant de passer par l’aéroport ». C’est ce qui était arrivé à la mère de Billy Caldwell, lui aussi épileptique, à qui le gouvernement avait fini par rendre la substance.

Le prochain combat de Karen Gray sera de faire financer les médicaments de son fils par le NHS, le service de santé britannique. En effet, le couple dépense près de 1500 livres Sterling par mois pour soigner Murray. Pour le moment, ils parviennent à réunir ces sommes grâce aux donations de particuliers, mais à 170 livres le flacon de 10 ml de Bedrolite, ils vont devoir trouver rapidement d’autres sources de financement. « C’est un combat énorme. Le NHS doit intervenir et payer pour cela » précise Karen Gray.

Au Royaume-Uni, deux autres enfants atteints d’épilepsie, l’un en Angleterre, et l’autre en Irlande du Nord reçoivent déjà des financements pour du Bedrolite, et Gray voudrait que cela soit étendu à son fils. Il suffirait qu’un médecin prescrive du cannabis médical pour que le traitement soit remboursé par le NHS.

Elle faisait partie du groupe qui avait demandé à la secrétaire à la Santé, Jeane Freeman, d’autoriser un «financement compatissant» pour le médicament auprès du NHS écossais. Elle avait également signé la pétition qui avait permis la légalisation du cannabis médical, après avoir récolté plus de 230 000 signatures.

Au début du mois de juillet, un sondage révélait que 47% des Britanniques seraient plutôt favorables à la légalisation du cannabis récréatif, même si la légalisation ne semble pas être pour tout de suite.

 

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Cannabis médical - Epilepsie

Articles liés

Derniers articles

Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis pourrait freiner le MRSA
Etude : les propriétés antibactériennes des feuilles de cannabis
Canada : une étude s'intéresse aux méthodes de consommation du cannabis
Canada : l’augmentation de la consommation de cannabis ne concerne que les 65 ans et plus
Californie l'ouverture du premier Cannabis Café est prévue pour septembre 2019
Californie : le premier Cannabis Café ouvrira en septembre 2019
Le cannabis pourrait être utilisé pour traiter les symptômes du trouble obsessionnel Compulsif (TOC)
Étude : Le cannabis pour traiter les symptômes du trouble obsessionnel compulsif (TOC)
Le programme de cannabis médical de l'Illinois devient permanent
Le programme de cannabis médical de l’Illinois devient permanent
Arizona Ice Tea se lance dans le cannabis
AriZona Ice Tea se lance dans le cannabis

Laisser un commentaire