Suivez-nous

Cannabis au Royaume-Uni

Royaume-Uni : une proposition de loi pour la régulation totale du cannabis étouffée dans l’œuf

chambres des communes uk

Un député britannique a déposé devant la Chambre des Communes une proposition de loi pour légaliser le cannabis, à travers la règle des dix minutes, également appelée procédure n° 23, qui consiste à introduire un projet de loi d’initiative privée en plus des 20 projets par session normalement autorisés à la Chambre des Communes. Le député en question présente sa proposition en 10 min et les autres parlementaires votent pour décider si la loi doit suivre le parcours législatif normal.

PUBLICITE

La légalisation : une option rationnelle

La proposition visait à légaliser la possession et la consommation de cannabis et à réguler sa production, sa distribution et sa vente. Elle a été introduite par Norman Lamb, un membre du parti Liberal Démocrate et ancien ministre de la Santé. Durant le débat, ce dernier a rappelé que le Royaume-Uni a récemment légalisé le cannabis médical mais que l’accès à ce dernier est trop limité. En parallèle, les praticiens continuent à prescrire du fentanyl, cet opioïde qui crée addiction et overdose.

Pour justifier de sa proposition, le député reprend les arguments classiques des militants et activistes du cannabis que l’on retrouve aussi dans de nombreux rapports officiels et non-officiels. A savoir, que la guerre contre la drogue a été un échec catastrophique qui a fomenté la violence dans de nombreuses communautés, la criminalisation des jeunes et a enrichi les organisations criminelles. Il recommande de suivre l’exemple du Canada pour véritablement s’inscrire dans une perspective de santé publique et dégager des revenus fiscaux.

Une défaite « hypocrite »

A 66 voix contre 52, un score relativement serré, les parlementaires ont rejeté la proposition qui n’a donc pas été programmée dans l’agenda du Parlement. « C’est déprimant qu’une réforme rationnelle et basée sur des preuves soit opposée par les députés conservateurs » s’est plaint Norman Lamb. Quant aux députés du Parti Travailliste, ils ont été invités à s’abstenir. Leurs voix auraient pourtant pu être décisives. Sur le twitter du parti on peut lire que la proposition « n’avait aucune chance réaliste de devenir une loi peu importe les résultats ».

Norman Lamb considère ce rejet comme une hypocrisie: « C’est une totale hypocrisie que la drogue la plus dangereuse de tous les temps, en termes de danger pour soi et pour les autres, l’alcool, soit consommée en grande quantités ici même dans notre Parlement national alors que nous criminalisons les autres pour utiliser une drogue moins dangereuse – que beaucoup utilisent pour soulager leurs douleurs » a-t-il déclaré au vu des résultats. “C’est une honte que nous continuions à criminaliser des gens qui utilisent du cannabis pour traiter leur douleur. Il est honteux également que nous criminalisions beaucoup de jeunes gens pour leur usage du cannabis alors que beaucoup de personnes au gouvernement ont surement déjà consommé du cannabis eux-mêmes à un moment donné de leur vie » a-t-il ajouté.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0