Culture de cannabis indoor vs. outdoor : 3 différences

Différences entre cannabis indoor et outdoor

Le cannabis a longtemps été cultivé en extérieur et est une des plus vieilles récoltes agricoles. La culture de cannabis en intérieur est au contraire assez récente, mois d’un siècle, et est le résultat de la prohibition. La plupart des avancées dans la production du cannabis se sont produites sous l’ère de la culture indoor. Rentrer en intérieur était un moyen pour les cultivateurs de s’écarter des lois interdisant le cannabis.

PUBLICITE

Alors que la technologie évoluait, l’industrie du cannabis a pu étendre sa connaissance de la plante à pas de géants, et ce fut aussi vrai dans les zones connues pour leurs grosses plantations en extérieur comme le sud de l’Oregon ou la Californie du Nord.

Les différences entre culture indoor et outdoor ne sont pas importantes que pour les producteurs de cannabis, mais également pour les clients lorsqu’ils comparent les produits au comptoir d’un dispensaire ou d’un coffeeshop.

Environnement naturel contre contrôlé

L’environnement influe sur les résultats d’une récolte et il existe plusieurs raisons de faire pousser en intérieur plutôt qu’en extérieur. La liberté de choisir un endroit avec un minimum de contraintes et la capacité à contrôler l’environnement n’en sont que quelques unes.

Le contrôle de la température, des sources de lumière, de la production de C02 et de l’humidité crée un habitat stable pour optimiser la croissance des plantes sans risque de perturbation « extérieure ».

D’un autre côté, même si on note de belles améliorations dans les dernières générations de LED, la lumière du soleil est difficile à reproduire. La culture en extérieur nécessite un climat adapté à la plante, avec une bonne exposition, des jours chauds, des nuits pas trop froides et peu d’humidité.

Les cultures en intérieur peuvent toutefois aussi connaître quelques complications. Recréer un environnement naturel en intérieur peut être compliqué, en particulier dans la lutte contre les ravageurs (mites, araignées, moucherons…). S’ils apparaissent dans un espace clos, ils peuvent être assez difficiles à éradiquer.

Différences de coût entre culture intérieure et extérieure

Les deux types de culture exigent des coûts initiaux importants, mais la différence se voit réellement sur le long-terme. Le système de contrôle du climat intérieur peut coûter une petite fortune alors que la plupart des coûts associés à une plantation extérieure résident dans le démarrage de l’opération.

Dans une entreprise de culture de cannabis, les coûts associés aux travailleurs varient également entre une plantation intérieure et une extérieure. Dans un jardin intérieur, il y a toujours quelque chose à faire : tailler, palisser, arrosage, nourrir… En extérieur, il n’y a généralement qu’une récolte par an. Une grosse plantation peut n’avoir besoin que de quatre personnes jusqu’à la récolte.

Les coûts élevés de l’agriculture intérieure peuvent être amortis par des projets de breeding, des récoltes toute l’année et des produits plus puissants. La culture indoor permet également de faire pousser des variétés inappropriées à l’environnement local.

Les plantations en extérieur, avec l’augmentation des prix de l’énergie et une demande grandissante en fleurs de cannabis, peuvent être une alternative pour des produits de qualité à un prix raisonnable.

Qualité du cannabis

Le cannabis indoor a longtemps eu la réputation de produire des produits hauts de gamme. La capacité à contrôler l’environnement et l’accélération du breeding ont résulté dans de nouvelles variétés de cannabis aux profils organoleptiques multiples et variés. L’introduction de hauts niveaux de CO2 favorise la croissance des têtes et augmente la production de THC difficiles à reproduire en extérieur. Les têtes n’ont pas non plus à lutter contre la pluie, le vent ou tout élément naturel qui pourrait les endommager.

En extérieur, les fleurs ne sont bien sûr pas parfaites, mais les arômes et les effets sont préservés. Certains préfèrent d’ailleurs du cannabis bio cultivé en extérieur à l’alternative indoor. Frenchy Cannoli fait partie de ceux-là et défend l’idée que le terroir est aussi important que pour le vin dans le processus d’appropriation des caractéristiques de l’environnement par la plante.

Quoiqu’il en soit, certaines plantations commerciales utilisent aujourd’hui les deux méthodes. Ce type de culture produit des résultats de qualité, ce qui est assez excitant à observer dans cette nouvelle industrie.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Canada une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Canada : une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Etude certaines variétés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Etude : des concentrés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Cannabis médical en Allemagne
Allemagne : forte augmentation de l’import de cannabis médical en 2019
Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis

Laisser un commentaire