Suivez-nous

Lifestyle

5 choses à ne pas faire quand tu fumes à plusieurs

fumeurs cannabis

Pour les débutants du joint, mais aussi les adeptes confirmés qui parfois oublient les bonnes manières, voici quelques attitudes qui énervent ou peuvent irriter la sensibilité des autres fumeurs sur le pétard.

PUBLICITE

maitre-yodaS’endormir sur le joint

Tout le monde n’a pas les mêmes règles sur le nombre de taffes avant de faire tourner.  Certains conservent le joint au cours d’une conversation. Si le type qui tient le pétard semble à fond dans son histoire, le fumeur suivant voit sa part diminuer à chaque fin de phrase. D’autres oublient qu’ils ont un joint à 4€ dans la main et le fument comme une clope. Un joint, ça se partage.

Seule exception, le pers’.

cow-boyTirer comme un Cow Boy

 

« – Hey, j’peux tirer une petite barre sur ton joint ? »
« –  bah ouais t’inquiète prend 3 /4 lattes ».

PUBLICITE

Paf, en 3 lattes , la personne qui n’a rien mis dans votre joint vient de le calciner. Généralement c’est le Player 3 ( qui a payé sa feuille ou sa clope) qui se retrouve avec un cul de la vieille ou une super carotte. Un joint, ça se partage, mais équitablement. En plus, il est toujours plaisant de retrouver son petit trésor à la fin du tour pour le finir dignement.

 

 

 

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Lifestyle

L’Institut Supérieur de Cannabiculture (ISC) ouvre en octobre 2019

Institut Supérieur de cannabiculture

Désireux de vous former à la culture du chanvre ou du cannabis légal ? L’Institut Supérieur de Cannabiculture est la première formation européenne et francophone dédiée à la culture professionnelle du cannabis.

PUBLICITE

La plateforme de e-learning, réservée aux personnes majeures, entend proposer une expérience unique et interactive pour les futurs étudiants, allant de cours d’horticulture appliquée, de biologie végétale, mais également de droit, d’histoire, d’éthique et de macroéconomie, tout au long des 14 semaines de formation.

Voir la brochure de la formation

Les étudiants pourront s’exercer sur des variétés de chanvre légales pour se faire la main avant d’intégrer des stages chez les partenaires européens de l’Institut. Leur engagement est d’accompagner chaque étudiant vers son projet professionnel ou entrepreneurial et de devenir incontournable dans l’industrie.

L’équipe pédagogique de l’ISC

L’équipe pédagogique de l’ISC sera, entre autres, composée de Johann Chaumont, Ingénieur Agronome, Maître Ingrid Metton, Avocate au barreau de Paris, Docteur Jean-Christophe Breitler, Docteur en Biologie végétale, Jouany Chatoux patron de la ferme bio de Pigerolles et ardent défenseur de l’expérimentation en Creuse d’une production de cannabis thérapeutique.

PUBLICITE

Au-delà du socle de compétences scientifiques et techniques enseignées, L’institut Supérieur de Cannabiculture veut construire un réseau d’avant-garde dans lequel s’insèrent les professionnels et entrepreneurs formés.

Plusieurs formations sont proposées, à des tarifs allant de 199€ à 3750€.

Vous pouvez retrouver plus d’infos sur l’ISC sur leur site Internet.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0