Pourquoi certains cultivateurs de cannabis sont contre la légalisation en Californie ?

Cultivateur de cannabis en Californie

La Californie fait partie des 5 Etats qui voteront en novembre sur la légalisation du cannabis. On s’attendrait à ce que les cultivateurs de cannabis se réjouissent de cette initiative, mais beaucoup s’opposent à cette légalisation.

PUBLICITE

Un récent sondage conduit par l’Association des Growers Californiens sur 750 agriculteurs, distributeurs et vendeurs a trouvé que seulement 31% soutenaient la mesure de légalisation, avec 31% contre et 38% indécis. C’est une décision difficile pour les cultivateurs, car la légalisation récréative fera probablement augmenter la demande pour leur produit, mais en même temps pourrait les menacer s’ils ne peuvent s’adapter aux nouvelles règles et à la compétition, deux facteurs qui sont à prendre en compte quand une industrie ouvre son marché.

« Je ne veux pas remplacer une injustice criminelle par une injustice économique » dit Hezekiah Allen, cultivateur de cannabis en Californie et directeur exécutif de l’Association.

Les growers californiens ne seront pas les seuls à devoir considérer ces problématiques. Un nombre record de mesures pour légaliser ou dépénaliser le cannabis seront aux référendums américains de novembre, 9 en tout.

Les cultivateurs qui s’opposent à cette légalisation récréative émettent des réserves sur les nouvelles régulations plus strictes sur l’empreinte écologique, les pesticides, l’utilisation de l’eau et la gestion des déchets, et la possibilité de perdre leur licence s’ils échouaient à se soumettre à la réglementation.

Les autres inquiétudes concernent l’arrivée de grosses entreprises sur le marché, qui provoquerait une baisse des prix de gros. Si la mesure de légalisation passe en Californie, les ventes devraient plus que doubler d’ici 2020, de 2,8 milliards de dollars en 2015 à 6,5 milliards de dollars. Le prix par kilo a déjà chuté de 18% depuis janvier, selon Cannabis Benchmarks, une entreprise qui fixe les prix de gros du cannabis.

Beaucoup d’anciens cultivateurs s’opposent à la légalisation pour ces raisons. Ces personnes ont toujours vécu hors des radars, avec la peur de se faire raider et de finir derrière les barreaux. Lorsque le cannabis a été légalisé à des fins médicales et qu’ils ont pu avoir des licences, l’industrie s’est ouverte. Avec la proposition 64, la filière va se professionnaliser, ce que craignent ces fermiers.

Certains prévoient déjà de se différencier, en faisant pousser de la weed bio, récolté et trimée à la main, pour en faire un produit de luxe, ou accueillir des touristes et pivoter vers un bud-and-breakfast.

D’autres inquiétudes s’élèvent quant aux conséquences négatives de l’augmentation de la consommation de cannabis. Les préoccupations proviennent en partie des pourcentages de THC dans les produits au cannabis, en particulier dans la space food qui provoque rapidement une surconsommation et une visite à l’hôpital.

Les Etats s’adaptent d’ailleurs rapidement à ces nouveaux problèmes qui font suite à la légalisation. Le Colorado a par exemple interdit les bonbons au THC rapidement pour éviter que les enfants n’en ingèrent par erreur, et les forces de police regardent par exemple à mieux détecter la consommation de cannabis des conducteurs.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Cannabis en Californie

Articles liés

Derniers articles

Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé 1 million de dollars de recette
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé les 1 million de $
CBD en Slovaquie
La Slovaquie déclassifie le CBD de la liste des substances psychotropes
Magasin de cannabis en Ontario
L’Ontario : deuxième tirage au sort des licences de vente de cannabis
Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Laisser un commentaire