Suivez-nous

Cannabis en Asie

Quel âge a la plus vieille weed du monde ?

yanghai tomb la plus vieille weed du monde

On sait que le cannabis a été utilisé comme remède médicinal depuis l’Antiquité. Des manuscrits chinois mentionnent la découverte des vertus thérapeutiques de la plante par un empereur chinois 2 700 avant J-C. Certains considèrent également que la plante apparaît dans les Écritures bibliques et que Jésus lui-même l’utilisait sous forme d’onctions pour ses vertus. Spéculation vous me direz, et bien pas tout à fait puisque la plus vieille weed du monde a été retrouvée dans une tombe à Yanghai dans le Nord-Ouest de la Chine et elle date de 681 avant J-C.

PUBLICITE

La plus vieille weed du monde

Une équipe archéologues dirigée par Hongen Jiang de l’Académie chinoise des sciences a découvert 789 grammes de fleurs de cannabis vieilles de 2 700 ans. Elles étaient disposées dans la tombe d’un homme caucasien aux yeux bleus d’environ 35 ans. Visiblement, l’homme en question voulait emmener sa weed dans l’au-delà. Les conditions climatiques sèches et le sol alcalin ont favorisé la conservation des fleurs. Elles étaient bien sûr sèches et sans odeur mais avaient cependant conservé leur structure et même leur couleur verte.

Les scientifiques ont ensuite conduit des analyses et ont trouvé que les fleurs avaient contenu un pourcentage important de THC. Servaient-elles pour un usage récréatif ? Les chercheurs suggèrent que l’homme et sa communauté auraient pu utiliser le cannabis à des fins récréatives, religieuses et médicales.

Ils pensent en outre que l’homme était un chaman de l’ancienne culture Gushi du bassin de Turpan. En effet, les fleurs de cannabis ont été retrouvées aux côtés d’autres équipements qui suggèrent un rôle chamanique. Selon le professeur Ethan B. Russo de l’Académie, le fait que toutes les parties non ou moins psychoactives de la plante aient été enlevées avant qu’elle soit placée dans la tombe suggèrent que l’intérêt des fleurs était bien leur effet euphorisant.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis en Asie

Malaisie : Lukman pourra faire appel de sa condamnation à mort le 27 novembre prochain

malaisie cannabis médical peine de mort

Cette semaine, la Cour d’appel de Malaisie a accordé à Lukman un appel de sa condamnation à mort, qui se tiendra le 27 novembre prochain. Le procureur adjoint chargé de l’affaire ne s’est ainsi pas opposé à l’appel.

PUBLICITE

Lukman s’est fait condamner à mort en août 2018 pour avoir distribué gratuitement de l’huile de cannabis à des malades qui en avaient besoin. En 2015, les autorités avaient découvert chez lui 3 litres d’huile de cannabis et 279 grammes de cannabis.

Environ 900 Malaisiens sont sous le coup d’une condamnation à mort pour infractions liées à la drogue. Un autre activiste du cannabis médical, Mohammed Zaireen bin Zainal, fondateur du Mouvement de l’éducation sur la marijuana en Malaisie, attend également son dernier appel, et un ancien capitaine militaire connu sous le nom de « Dr. Ganja » est en attente de son procès pour avoir distribué de l’huile de cannabis à des fins médicales.

Plusieurs éléments ont évolué depuis le début de ces procès. Les membres du gouvernement ont en effet ouvert la possibilité de légaliser le cannabis médical en Malaisie et la peine de mort a depuis été abolie pour les crimes liés, entre autres, au cannabis. Si Lukman parvient à échapper à la peine de mort, il risque toutefois la prion, possiblement à perpétuité.

PUBLICITE

En cas de légalisation du cannabis médical, la Malaisie deviendrait le deuxième pays du Sud-Est asiatique après la Thaïlande à légaliser le cannabis à des fins médicales.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0