Suivez-nous

Business

Au Colorado, les producteurs de marijuana monopolisent les entrepôts

Une ferme de cannabis à Denver

L’industrie de la marijuana croit rapidement, mais tout le monde n’en est pas ravi. A Denver, Colorado, les espaces d’entreposage deviennent une denrée rare.

PUBLICITE

L’état, qui a légalisé l’usage récréatif de la marijuana en 2012, a vu les ventes légales approcher les 700 millions de $ en 2014. Mais faire pousser et stocker toute cette marijuana nécessite énormément d’espace physique, et pourrait devenir un problème pour Denver qui est une importante plaque tournante pour les entreprises d’expédition et de stockage de marchandises entre le sud de la Californie et Kansas City.

« Tout est happé par la marijuana »

Les entreprises désireuses de s’agrandir ont des difficultés à trouver de l’espace à un prix abordable. « Tout est happé par la marijuana » déclare Steve Badgley, responsable d’une entreprise spécialisée dans le bâtiment, au Wall Street Journal.

Tout le monde n’est bien sûr pas fâché de cette évolution. Un tiers des nouveaux entrepôts du Colorado dans les 18 derniers mois a été loué à des producteurs ou distributeurs de cannabis, selon une agence immobilière mondiale. Sur le marché des entrepôts, les prix de la location ont augmenté de 10% en 2014 et les coûts d’achat ont doublé depuis le début de l’année 2015.

PUBLICITE

« C’est comme si tous les entrepôts entre 700 et et 2000 m² étaient transformés en ferme de cannabis. Nous sommes obligés de refuser certaines demandes de clients par manque de place », confesse Tom Glaspern, directeur d’une société de logistique à Denver.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Business

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0